Accueil » Actualités » Ambato Boeny – Deux gendarmes atrocement exécutés
Actualités Faits divers

Ambato Boeny – Deux gendarmes atrocement exécutés

Tombés dans un guet-apens tendu par une dizaine de bandits, deux gendarmes ont été charcutés à mort. Ils ont été délestés de deux Kalachnikov et de cent cartouches.

Double crime mêlé de cruauté. Hier, tôt le matin, deux éléments de la brigade territoriale d’Ambato boeny, ont été tués dans une embuscade tendue par une dizaine de bandits armés de fusils de chasse et de tout un arsenal d’armes blanches. Un gendarme hors classe, âgé de 45 ans, ainsi qu’un gendarme stagiaire de 26 ans, ont trouvé une mort tragique.
Leurs bourreaux se sont déchaînés sur eux, à coups d’armes blanches à la tête et dans les jambes. Alors que le gendarme hors classe a été frappé de projectiles, aucun impact de balles, n’est en revanche relevé sur le corps sans vie de son jeune compagnon d’infortune.
Ces gendarmes ont été délestés de deux Kalachnikov, de quatre boîtes de chargeurs, garnies de cent cartouches.

Opération d’envergure
De source auprès de la gendarmerie, une recrudescence d’actes de banditisme est enregistrée dans le district d’Ambato boeny, en cette période de moisson. Des unités sont de ce fait déployées dans les zones à risque, pour assurer une sécurité de proximité.
Les deux gendarmes qui ont péri avaient été envoyés dans la commune rurale d’Anjiajia pour intervenir rapidement en cas d’attaque. Avertis d’un vol de bétail, hier aux petites heures, ils ont, aux côtés du fokonolona, engagé une poursuite qui a mal tourné.
Vers 2h30 du matin, en arrivant à la hauteur d’Antso­hibe Bekisoa, les poursuivants ont essuyé les tirs des dahalo embusqués. Pris dans un déluge de feu, les villageois qui avaient  mené les deux gendarmes sur les traces des voleurs de bétail, ont battu en retraite, dans un sauve-qui-peut, les abandonnant à leur sort.
Après leur avoir ôté la vie, les brigands ont aussitôt pris le large, avec les armes et le troupeau dérobés. L’endroit où cette embuscade meurtrière a été tendue, est situé à 9 kilomètres du chef lieu de district. Sitôt alertée, la brigade territoriale d’Ambato boeny a envoyé des éléments à la rescousse, mais ces derniers n’ont atteint les lieux qu’au crépuscule.
Alors que les corps des défunts ont été acheminés au poste avancé d’Anjiajia, la recherche des armes ainsi que la traque des auteurs de ce double crime, battent plein. La brigade d’Ambato boeny et ses démembrements ont lancé depuis hier tout l’effectif disponible aux trousses des bandits.

Seth Andriamarohasina