Accueil » Social » Inclusion – Les autorités s’engagent à protéger les albinos
Social

Inclusion – Les autorités s’engagent à protéger les albinos

L’enlèvement des albinos devrait diminuer, après la célébration de la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme qui s’est tenue à Tolagnaro, lundi. Les autorités se sont engagées à renforcer les actions qui visent à les protéger.

C’était lundi, lors d’une table ronde au Camp Flacourt qui a réuni des représentants du gouvernement, des gouverneurs des régions d’Androy, d’Anosy et de Boeny, des élus dans les régions Sud, des « Olobe », les partenaires de Madagascar dans la protection des enfants et des droits de l’homme, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’homme (HCDH), les albinos et leurs proches.

Plusieurs solutions ont été proposées pour mettre fin à cette violence envers les albinos. Le gouvernement, les partenaires et la communauté s’engagent à renforcer la protection des droits des enfants albinos. La sécurité communautaire sera renforcée. Élaboration d’un projet de loi qui vise à éliminer les violences envers les albinos. Inclure dans le Dina, les sanctions pour les auteurs d’enlèvements des albinos. Réaliser l’état des lieux des albinos. Créer un centre de prise en charge des albinos. Renforcer les sensibilisations et la formation au niveau des communautés, avec la participation des « Olobe». Appliquer l’éducation inclusive. Introduire dans le programme scolaire l’Éducation civique et les Droits de l’homme. Mettre en œuvre une Politique nationale pour protéger les albinos, avec la participation des Olobe.

Le rapt des albinos a gagné du terrain, depuis l’an 2020. Le phénomène s’est aggravé, ces six derniers mois, selon la constatation de Jocelyn Raharimbola, gouverneur de la région d’Anosy, la région la plus concernée par ce phénomène.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter