Accueil » Régions » Fifohazana Malagasy – Le « Réveil » à Madagascar célèbre la Pentecôte malgache
Régions

Fifohazana Malagasy – Le « Réveil » à Madagascar célèbre la Pentecôte malgache

Le  Fifohazana  ou  Réveil  a  127  ans  à  Madagascar

Le Réveil ou Fifohazana vient de souffler ses cent vingt-sept bougies le jeudi 9 juin (9 juin 1895 – 9 juin 2022). On l’appelait aussi Pentecôte malgache. La date est célébrée tous les ans dans tout Madagascar par les membres du Fifohazana initié par Dada Rainisoalambo, du Fifohazana Soatanàna à Fianarantsoa, appelé Père du réveil à Madagascar.

Diverses activités ont marqué cette célébration dans tout Madagascar, mais pour la branche Fifohazana du Synode régional (Synodamparintany Boina Vaovao 17) FJKM à Mahajanga, la commémoration a duré trois jours, de mardi et à jeudi. Des enseignements et cultes suivis par un « Travail » ((Asa sy fampaharezana) effectués par les Mpiandry à la fin de chaque soirée ont été organisés aux temples de la FJKM Vavaha­- din’ny Lanitra à Mangarivotra et Ziona Vaovao à Mahajanga.

Une historique et biographie de Dada Rainisoalambo ont été présentées par Dada Emmanuel, responsable du Toby Peniela d’Antanimasaja jeudi soir, après le sermon. «  Le 1er réveil connu sous le nom de « mouvement des disciples du Seigneur » est né à Ambatoreny-Soatanàna (Fianarantsoa), sous la direction de Dada Rainisoalambo. Ce dernier eut une vision qui l’amena à rejeter ses croyances ancestrales et à parler aux membres de sa famille et à quelques voisins de la puissance de Jésus Christ. Ce mouvement de réveil se dessina, gagna tout Madagascar. La vie nouvelle doit se manifester par des signes authentiques : le zèle à s’instruire, la décence de la tenue, la propreté de la personne, de la maison, du village, le zèle dans le travail de la terre, le soin des pauvres et des orphelins, la patience dans les mauvais traitements et l’amour fraternel », résume Dada Emmanuel.

« Ce réveil authentiquement chrétien, dans un milieu purement malgache, pénétra peu à peu comme un levain dans la plupart des Églises protestantes de Madagascar et leur donna un renouveau de vie », explique le Pasteur James Rabehatonina, auteur du livre « Le Mouvement de réveil à Madagascar ». Une séance de lavage des pieds entre les fidèles a précédé cette célébration, jeudi 9 juin, comme du temps de Jésus-Christ. Une tradition pour le Réveil.

À Antananarivo, la consécration de cent trente-sept Mpiandry a marqué cette célébration des cent vingt-sept ans du Réveil à Mada­gascar ou La Pentecôte malgache, à Antsahamanitra, samedi. La formation a duré deux ans au niveau de l’École de préparation des laïcs (Sekoly fanomanana Laika ou Sefala) auprès de la FJKM.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter