Accueil » Texto de Ravel » Tu es beau comme tu es
Texto de Ravel

Tu es beau comme tu es

13juin : Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme.
Un état, une maladie encore méconnue à Madagascar. Heureusement, dans notre société, les superstitions autour des personnes atteintes d’albinisme n’existent pas vraiment. Elles peuvent vivre dans la société sans grande persécution. Malheureusement, ce n’est pas pour autant qu’elles soient réellement acceptées.
En effet, les violences que subissent les personnes atteintes d’albinisme ne sont pas aussi frontales qu’ailleurs mais elles sont tout aussi inhumaines en reléguant ces êtres humains à des morts vivants sans droits. Il est particulièrement difficile pour un jeune atteint d’albinisme de trouver du travail, par exemple.
Mais qu’est-ce que l’albinisme ? Le terme albinos, qui désigne un être vivant atteint d’albinisme, a été inventé à partir du mot latin « albus » qui signifie « blanc » en 1660 par le jésuite portugais Balthazar Telles quand il dut décrire des Noirs à peau blanche qu’il avait vus en Éthiopie lors de ses voyages. Ce terme apparaît en français en 1771 dans le dictionnaire de Trévoux. L’albinisme est une anomalie génétique et héréditaire qui se caractérise par une production de mélanine insuffisante. Il faut savoir que l’albinisme
existe dans la nature, au-delà des êtres humains. Des plantes, des animaux peuvent être atteints d’albinisme. Un tour sur internet vous donnera un magnifique aperçu de la beauté de ce monde tout blanc : des paons aux gorilles, des branches de séquoias dans la forêt de Redwood en Californie, au dauphin rose découvert en 2009 dans les eaux du lac Calcasieu en Louisiane (États-Unis).
La prévalence de l’albinisme varie dans le monde. On estime qu’en Amérique du Nord et en Europe, une personne sur vingt mille est atteinte d’une forme d’albinisme. Les estimations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) oscillent entre un cas sur cinq mille et un cas sur quinze mille en Afrique subsaharienne. Il n’y a pas encore de données relatives à la prévalence de l’albinisme par pays. Les personnes atteintes d’albinisme sont encore, aujourd’hui, victimes d’exclusion, de persécutions. Dans de multiples pays, des croyances attribuent des pouvoirs magiques aux personnes atteintes d’albinisme. Leurs organes auraient des pouvoirs guérisseurs. Leurs membres (bras et pieds) sont utilisés dans des rites mystiques pour s’octroyer de la chance et de la richesse. Certaines légendes indiquent ainsi que les albinos ne meurent pas mais disparaissent, qu’ils voient dans la nuit, qu’ils ont les yeux rouges, une intelligence médiocre et un développement anormal.
Ainsi, les personnes atteintes d’albinisme sont traquées jour et nuit comme du gibier, coupées à la machette. On retrouve souvent des jeunes, des enfants mutilés car des oncles, des tantes, des personnes proches de leurs familles les ont découpés vivants durant leur sommeil. Un jour, un jeune nous raconta que c’était son propre père qui l’avait vendu à des guérisseurs quand sa mère s’était endormie. Une autre fois, une mère raconta son enfer en voyant son bébé mutilé.
La différence est dans la nature pour un certain équilibre et fait sa beauté. L’être humain n’échappe pas à cette règle. Il n’y a jamais eu un lion, un requin, un signe, un poisson, un paon albinos tué par les siens à cause de la couleur de son pelage ou de ses plumes. Tu es beau comme tu es, ma sœur, mon frère atteint d’albinisme ! Ceux qui disent le contraire et qui te persécutent ne méritent même pas d’être des animaux.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter