Accueil » Actualités » Extorsion de fonds – Un imposteur de Pierrot Matatana arrêté
Actualités Faits divers

Extorsion de fonds – Un imposteur de Pierrot Matatana arrêté

Un homme a été appréhendé pour avoir soustrait de l’argent et fait des avances à des femmes en usurpant l’identité de Pierrot Matatana. Il était recherché depuis des mois.

Fin de parcours pour un jeune homme qui s’est fait passer pour le chanteur originaire du Sud-Est Pierrot Matatana. Après avoir extorqué de l’argent à des personnes qui se sont fait rouler dans la farine sur facebook, le suspect est tombé dans les mailles des filets tendus par la police du commissariat d’Itaosy avant-hier.
«L’escroc a fait de nombreuses victimes. Il est âgé d’une vingtaine d’années. Se faisant passer pour un auteur compositeur, il prend de l’argent aux personnes qu’il contacte sur facebook, puis s’évanouit dans la nature », lance le chanteur.
«Au mois de septembre, lors d’un voyage à l’extérieur, j’étais étonné lorsque quelqu’un m’a approché pour me demander des comptes. Il m’a fait savoir qu’il m’aurait envoyé de
l’argent pour que je lui écrive et lui compose une chanson, alors que je n’en savais rien. Je n’ai pas touché le moindre sou. C’est seulement aujourd’hui que je me rends compte qu’un escroc a agi derrière mon dos », fulmine Pierrot Matatana. «Depuis qu’il s’est fait coincer, les actes dont il pourrait être l’auteur éclatent peu à peu au grand jour », dénonce l’artiste.

Subterfuge
C’est Pierrot Matatana en personne qui a porté plainte. «L’imposteur a utilisé son identité, avec une photo de profil. Nous l’avons pris à son propre jeu. Hameçonné sur facebook, le jeune homme, à la recherche d’autres proies, a mordu. Il espérait se faire de l’argent une fois de plus, ne se doutant pas qu’il était dans le collimateur de la police », explique le commissaire Eric Ravelomanantsoa, chef du commissariat de sécurité intérieure d’Itaosy.
«Pour brouiller les traces, l’individu a indiqué qu’il était  à Toamasina. En revanche, il a fait savoir qu’il allait envoyer son chauffeur à sa place, pour un rendez-vous, fixé au pont d’Ampitatafika lundi après-midi. Lorsque nous avons procédé à l’arrestation, nous avons découvert que le soi-disant chauffeur n’était autre que l’escroc lui-même. Il a été très vite démasqué lorsque nous avons vérifié son téléphone. Toutes les communications effectuées y étaient », souligne le chef du commissariat de sécurité intérieure d’Itaosy. D’autres victi­mes de son subterfuge ont appelé lorsque son mobile a été confisqué par les enquêteurs.
«Même mon ménage a été mis à mal par cette histoire. Des filles à qui l’imposteur a fait des avances sur facebook m’appellent au téléphone et ont failli briser mon couple », déplore Pierrot Matatana. Celui-ci met en avant que l’escroc s’est également fait passer pour son manager. «Mon groupe n’a pas de manager. Par ailleurs, le compte facebook en question n’est pas le mien. À cause de tout ceci, j’ai dû changer de numéro de téléphone », souligne-t-il.
Lundi, une personne qui a fait les frais d’escroqueries  s’est rendue au foyer de Pierrot Matatana, ce dernier a ensuite porté plainte.

Seth Andriamarohasina