Accueil » Actualités » Antsirabe II – Une école pour motiver les enfants
Actualités Régions

Antsirabe II – Une école pour motiver les enfants

Dans la commune rurale d’Ambano, 260 enfants ne peuvent accéder  à l’instruction. Pour y remédier, les élus locaux décident de construire un établissement pour les recevoir.

Un véritable parcours du combattant. Faute d’infrastructures, 260 enfants en âge scolaire du fokontany d’Amparihindramanananiolona, dans le district d’Antsirabe II, ne peuvent jouir de leur droit à l’éducation. Leur village se trouvant à 21km du chef lieu de la commune rurale d’Ambano, ils  n’accèdent à l’éducation qu’après avoir parcouru au moins 5km de route pour rejoindre les localités les plus proches et dotées d’une école.
« Outre cette longue distance, le fait de devoir traverser une rivière les démotive ainsi que leurs parents, surtout durant la saison des pluies. Cela explique le taux extrêmement élevé d’abandons scolaires dans la localité », met en avant le chef du fokontany, Alfred Randrianasolo.
Du fait de cette situation, bon nombre de parents ont même décidé de ne plus réinscrire leurs enfants. Et comme ils ne vont plus à l’école, les petits villageois doivent  s’occuper de nombreuses tâches qui ne correspondent  pas à leur âge.

Participation de tous
Alertés par cette situation, les élus de la commune rurale d’Ambano, en collaboration avec le Centre d’information, de communication, d’animation, de formation et d’éducation ou Cicaf, ont décidé de sensibiliser les habitants du fokontany d’Amparihindramanananiolona à prendre des initiatives pour remédier à la situation. Après quelques entretiens, ils ont pu les convaincre d’ériger un établissement scolaire où leurs  enfants puiseront des connaissances.
En tant que principaux bénéficiaires, les villageois doivent fournir des matériaux et participer  à la construction en tant que main d’œuvre, tandis que le Cicaf s’occupe du financement. De son côté, la mairie se charge de tous les aspects administratifs comme demander l’affectation des enseignants à partir de la prochaine année scolaire.
Conscient de leur responsabilité vis-à-vis de leurs électeurs et de l’importance de la construction de cette école dans une zone très enclavée, les deux députés élus dans le district d’Antsirabe II ont également décidé de contribuer à la construction.

Angola Ny Avo