Politique

Souveraineté – Appel à la solidarité nationale du KMF/CNOE

« Madagascar est un pays souverain ». Le KMF/CNOE partage inconditionnellement la même vision que le Président Andry Rajoelina au sujet de la revendication des îles éparses. C’est en ces propos que le Chef de l’État a répondu aux journalistes de Radio France internationale et de France 24 lors d’un entretien direct cette semaine. Dans cette option, la société civile opérant dans l’éducation citoyenne a salué la belle prestation du Président sur le plateau de ces médias occidentaux à travers un communiqué publié hier.

Dans la prochaine étape, l’initiative du Président mérite d’être soutenue jusqu’au bout. Pour y parvenir, le KMF/CNOE lance un appel à l’endroit de toute la population pour renforcer la solidarité nationale afin de résister « à toute forme de pression que la France veut imposer ». Un projet de décret relatif à la création d’une réserve naturelle nationale sur l’archipel des Glorieuses a été sorti quelque temps après avoir avisé sur la position de Madagascar sur la restitution des îles éparses. L’idée est de faire une consultation publique auprès du peuple français. Le KMF/CNOE rejette catégoriquement ce projet à la lecture de son communiqué. Le Président français Emmanuel Macron est déjà averti que Madagascar ne lâchera pas prise sur le processus déjà entamé de la revendication.

La souveraineté constitue l’arme la plus puissante pour que la Grande île puisse évoquer ses droits sur ces îles. Comme l’a annoncé le Président Andry Rajoelina durant l’entretien sur RFI et France 24, la suite de la rencontre aurait dû se tenir en mars mais la crise sanitaire a entravé le processus alors que le gouvernement malgache a prévu de reconquérir la souveraineté sur les îles éparses avant le 26 juin.