Accueil » A la une » EPP Tanjombato Iraitsimivaky – Une cantine pour soutenir les élèves
A la une Social

EPP Tanjombato Iraitsimivaky – Une cantine pour soutenir les élèves

La distribution des dons s’est déroulée, hier, au niveau de l’EPP Tanjombato Iraitsimivaky.

Une cantine scolaire est mise à la disposition des élèves issus de l’école primaire publique Tanjombato. L’initiative s’étendra dans d’autres écoles.

APPUI. Plus de cent cinquante élèves, en classe de 7ème, issus de l’école primaire publique Tanjombato Iraitsimivaky, bénéficient d’une cantine scolaire à partir de ce jour. Cette cantine, qui est le fruit de la collaboration entre le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et professionnel et de la fondation BOA. Le don est ­destiné à appuyer les élèves nécessiteux, il est composé de deux mille bouteilles d’eau de javel, deux mille bouteilles de gel hydro alcoolique avec 16 tonnes de riz, 6,6 tonnes d’haricots blancs et enfin, quatre cents litres d’huile.

Encouragement

« Le but est de non seulement fournir l’éducation et l’enseignement, c’est également de renforcer la capacité des enfants tant physiquement, qu’intel­lectuellement avec des repas équilibrés, surtout en ces temps difficiles », a indiqué Rijasoa Josoa Andriamanana, ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et professionnel, hier. Une collaboration qui arrive à un point nommé. « On compte plus de huit cent quatre-vingt-dix élèves dans l’EPP Tanjombato, dont cent cinquante élèves sont en classe d’examen. La cantine scolaire est une aubaine pour ces élèves bénéficiaires. Puisque la plupart ne mangent pas avant d’aller à l’école », indique Paul Randrianarivelo, le directeur de l’EPP.

Pour cette année scolaire donc, les élèves pourront être accompagnés nutritionnellement, afin de les appuyer durant l’examen et pour la clôture de l’année scolaire. « Grâce à cette cantine, les élèves pourront manger avant d’aller à l’école et après les cours », enchaîne le directeur. Pour cette EPP, le taux d’absence reste élevé depuis le début des cours. « On ne sait pas pourquoi les élèves sont absents. On remarque dix à douze absences par jour », s’interroge l’enseignant. Cette initiative pourrait encourager les élèves à aller à l’école malgré leurs situations.Cette école publique a repris les cours en respectant les gestes barrières de protection. « On avait installé les enfants dans six salles de classes, alors qu’auparavant ils occupaient seulement trois salles de classes. Les cent cinquante élèves ont été repartis dans les six salles, et ils occupent chacun un banc », explique le directeur.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter