Faits divers

Triple décès à Toamasina – La thèse d’un assassinat privilégiée

De nouvelles informations ont filtré au niveau de la police judiciaire, hier, au sujet des macabres découverts dans le quartier de Dépôt, à Toamasina, lundi. Il s’agit de trois corps sans vie d’un Français, de son épouse malgache et de leur fils adoptif de 7 ans. Jusqu’ici, les fins limiers de la police judiciaire locale privilégient la thèse d’un assassinat comme origine de leur décès. Les personnes dont leur gardien, à être auditionnées sur cette affaire restent toujours introuvables. « Elles se sont communiquées dernièrement avec les victimes et doivent faire l’objet d’une enquête pour en savoir plus », indique notre source à la police judiciaire au téléphone.
« Les proches de cette famille retrouvée morte se sont occupés des services funèbres et n’ont pu encore être entendus. Il m’est difficile de dire sur l’autopsie », poursuit-elle.
En revenant aux faits, le Français quinquagénaire et sa famille ont tous été découverts dans la douche de leur maison en cours de finition au Dépôt. C’est à partir d’une odeur pestilentielle que les riverains ont prévenu la police. Les dépouilles sont déjà en état de putréfaction et leur mort remonterait il y a une semaine, selon les spéculations concordantes.