Social

Glanures

Surveillance des agences de placement
Les agences de placement sont surveillées de près actuellement. Après le rapatriement des femmes travailleuses de Koweït, des agences de placement envoient clandestinement des femmes dans les pays arabes. Des enquêtes sont en cours au niveau de la Police nationale selon le ministère du Travail, de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales. Les femmes qui ont été surprises à Moroni n’ont pas été ramenées au pays pour le moment.

Sécurisation de la correction
Le centre de correction des concours de l’Institut national de formation administrative (INFA) est surveillé de près. Les feuilles à corriger ont été gardées en sécurité dans un lieu particulier. Selon Gisèle Ramampy, ministre du Travail, de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales, des caméras de surveillance ont été mises en place dans ces lieux de correction afin de surveiller les mouvements des correcteurs. Cette action vise toujours à lutter contre la corruption. Cette disposition s’appliquera à tous les examens dans des écoles administratives.

Sensibilisation à la protection sociale à Ankatso
Le personnel de l’université d’Ankatso ainsi que les étudiants ont été sensibilisés pour les activités de la protection sociale, hier. Cet évènement entre dans le cadre du mois de la protection sociale. L’objectif de cette conférence est de clarifier les responsabilités de chaque acteur et mobiliser des ressources financières. « La protection sociale touche aussi les enseignants-chercheurs, les étudiants ainsi que le personnel administratif de l’université. Les bourses d’étude, l’assurance santé, l’assurance durant les voyages d’études en font déjà partie », explique Professeur Gabrielle Rajoelison, vice-président chargé des relations internationales et des partenariats à l’université d’Antananarivo.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter