Social

Éducation – La nouvelle orientation déstabilise

Des nouvelles matières ont été incorporées dans le pro­gramme de la classe de seconde.

Les nouvelles matières incluses dans la nouvelle orientation sont sujettes à de nombreuses questionnements.

La nouvelle orientation scolaire a déjà été lancée dans toute l’île, depuis le début de l’année scolaire 2018-2019 dans quelques lycées pilotes. D’ici peu, le programme faisant allusion à un nouveau programme est inscrit dans la nouvelle orientation et sera vulgarisé au niveau des lycées. Des nouvelles matières ont été incorporées dans le programme en l’occurrence pour la classe de seconde. Selon la note du ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et professionnel, à la sortie de la classe de seconde, l’orientation a changé par rapport au programme précédent.
L’orientation a été changée en trois options au lieu de deux et les élèves seront classés par rapport à leurs notes durant l’année scolaire. Les trois options sont entre autres, la série littéraire, la série scientifique, et la série Organisation, Société et Économie (OSE). Dans la série littéraire, seront orientés les élèves excellant dans les matières de Français, et de Malagasy et l’Anglais. La série scientifique accueillera les élèves ayant des bonnes notes pour trois matières dont les mathématiques.

Difficultés
La dernière série se base sur l’organisation des sociétés et l’économie. Cette dernière option inclut des nouvelles matières comme l’éducation à la citoyenneté, des initiations à l’économie et à l’organisation d’une société ainsi que l’histoire et la géographie.
Les avis sont partagés par rapport à la nouvelle matière puisque, en tant que nouveau programme, ce dernier nécessite un ajustement du moyen humain et matériel déployé pour sa mise en œuvre. Un enseignant affirme avoir des difficultés par rapport aux nouvelles matières. « Cumuler les trois matières à savoir l’histoire et la géographie avec les autres nouvelles matières requièrent beaucoup de temps pour la préparation. Pour dispenser mes cours par exemple, je n’ai que quatre heures de temps par semaine. À l’issue de ces quatre heures, je dois partir de quatre matières à peu près. Ainsi, j’ai réajusté le peu d’heures aux nouvelles matières », livre-t-il.
En outre, d’autres enseignants ont réclamé des mesures d’accompagnement pour améliorer cette mise en œuvre. Les formations des enseignants doivent être renforcées pour se réajuster avec le nouveau programme. Entre autres, des manuels doivent être également fournis. Par ailleurs, pour d’autres, la nouvelle option et les nouvelles matières constituent une innovation dans la mesure où celles-ci préparent les élèves à leur choix futur mais également ça leur permet de s’ouvrir à d’autre portail de connaissance. Des nouvelles matières en l’occurrence l’histoire générale de Madagascar sera substituée à l’histoire et la civilisation occidentale.