Sport

Rugby – Top six océan indien – FT Manjakaray atomise COSFA

« Gros » (4), cassant la défense des militaires, montre la supériorité des Dakarois.

 

Une large victoire. La finale du Top six Océan indien qui a opposé, hier en finale, le FT Manjakaray aux militaires du Cosfa à Mahamasina a été la principale attraction sportive du week-end.
Au final, le FT Manja­karay est sortie victorieuse sur le score de 47 à 22.
D’une manière générale, la rencontre a été très équilibrée durant la première mi-temps comme en témoigne le score 18 à 11 en faveur du FT Manjakaray.
Tout s’est joué durant la seconde période où le FT Manjakaray a mis un cuisant 29 à 11 au COSFA.
Les deux équipes se sont d’abord neutralisées dans le jeu et ont juste pu marquer chacune deux coups de pénalités pour se retrouver à 24 à 17 au bout de la cinquantième minute. Hajatiana Randria­nasolo chez les militaires et Mickaël Raharijaona pour le FT Manjakaray ont été les auteurs de ces réalisations.

Distancé
C’était à partir de la 60e minute que le Cosfa a pu vraiment se détacher d’abord sur un essai transformé de François Mbolaharison (29 à 17) et d’un autre essai collectif non transformé initié par Tanjona Razafimahatratra (34 à 17).
La suite a été une succession de deux pénalités réussis par Mickaël Raha­rijaona (40 à 17) et d’un autre essai transformé de François Mbolaharison (47 à 17) au bout de la 76ème minute.
Désespéré, le Cosfa a joué à quatorze après l’exclusion de Rijaniaina Andriamihaja sur un geste anti-sportif.
Les militaires réussissent tout de même un dernier essai non transformé juste quelques secondes après le son du gong annonçant la fin de la rencontre.
« Cette victoire, on l’a méritée car on l’a vraiment préparée. On a joué avec rythme et finesse. Durant la première période, on a opté pour un jeu avec notre pack d’avant et en seconde période, on a changé vers un jeu exploitant nos joueurs de trois quarts. Après on a un effectif beaucoup plus jeune et le physique a vraiment payé durant les vingt dernières minutes », explique l’homme du match Mickaël Raharijaona.
De leur côté, les joueurs du Cosfa ont été un peu perturbés par l’arbitrage. « Il faut reconnaître que l’arbitrage en début de rencontre ne nous a pas du tout favorisés. Comme le premier essai du FT Manjakaray où on a pu voir un en avant sur la contre attaque… ou encore sur des avantages non accordés et une pénalité non jouée. Ceci pour dire que les joueurs ont été désorientés et ils ont juste pris un coup sur le plan mental….d’où la suite de la physionomie de la rencontre », déplore Rija Randriarison, entraîneur du Cosfa.
Le match comptant pour la troisième place qui a dû opposer le RC Saint Pierre à l’équipe d’Etang Salé n’a pas été joué. Cette rencontre se jouera dans une semaine à la Réunion. Pour leur part, les Mauriciens de Highland Bluetooth Curepipe Starlight ont ravi la cinquième place suite à une victoire (34 à 7) sur les Mahorais de Desperado Club M’Tsapere