Culture

Musique du monde – « Trad Mix » enivre par ses rythmes endiablés

Trad Mix conquiert par ce style musical propre à lui-même, à la fois éclectique  et populaire.

Un projet artistique des plus atypiques, resplendissant de créativité et de fraternité, le tout en étant très harmonieux. C’est ainsi que se décrit assez humblement « Trad mix », qui a enchanté la scène de l’Is’Art Galerie Ampasanimalo dans la soirée du vendredi. Unique en son genre, c’est en exclusivité que le public noctambule et mélomane de la capitale a ainsi eu le privilège de le découvrir pour l’occasion. Porté par quatre éminents musiciens, à savoir Rôla Gamana, Tiana Raintelo, Monja Manitsindava et le jeune beatboxer Do B, « Trad mix » conquiert par son éclectisme en conjuguant justement avec brio, modernité et tradition sur scène.
C’est vers 21h que le concert s’élance et que les premières notes se fassent entendre. De là, le groupe nous embarque alors à voyager à ses côtés, arpentant le pays et jouissant de son folklore d’une manière fédératrice aux rythmes de sa musique. « Nous ne nous focalisons pas principalement sur un style de musique propre à nous mêmes, le fait est que, chacun, nous avons nos propres personnalités. Ce qui nous importe alors une fois sur scène c’est de pouvoir mettre en avant et de concilier ces styles propres à chacun » confie Tiana Raintelo. Rôla Gamana excellent à la guitare, Monja Manitsindava à la valiha, Tiana Raintelo aux percussions et Do B donnant de la voix au beatbox donc, « Trad mix » entame la soirée en reprenant à sa sauce des chansons du terroir.
À l’instar de « Mainte ‘ty lamba e » de Tsimihole avec laquelle « Trad mix » a fait danser le tout Is’Art Galerie. Une première scène plutôt convaincante donc, cette formation est à redécouvrir et promet d’émerveiller un public de tous horizons.