Sport

Franklin Andriamanarivo – « Le premier match sera le plus important »

Franklin Andriamanarivo croit fermement aux chances malgaches.

Le coach assistant des Barea évoque les prochains adversaires pour la CAN. Il aborde également la préparation de la sélection pour cette échéance historique.

Le verdict est donc tombé vendredi soir. Madagascar évoluera dans le groupe B, à la Coupe d’Afrique des Nations (ndlr: 21 juin au 19 juillet en Egypte).
La Grande île affrontera la Guinée en premier, puis enchaînera avec le Burundi, avant de conclure la phase de poule contre le Nigéria. « Le premier match sera de loin le plus important. La suite de notre parcours dépendra du résultat de celui-ci », souligne Franklin Andria­manarivo, le coach assistant des Barea.
Ce calendrier est plutôt favorable à la sélection malgache, d’après lui : « L’ordre des rencontres nous convient bien et jouera en notre faveur. Pour la simple raison que la Guinée et le Burundi sont les plus abordables de notre groupe. Les deux premiers, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes, se qualifieront pour les huitièmes de finale. Ainsi, si nous gagnons lors de notre première sortie, nous serons déjà en ballotage favorable pour passer. »

Renforcer la cohésion
Au même titre que Madagascar, le Burundi disputera pour la première fois la phase finale de la CAN. « Les Burundais affronteront les Nigérians pour leur premier match. Après, nous les retrou­verons lors de la deuxième journée. Je pense qu’on a nos chances face à ceux », poursuit Franklin Andriamanarivo.
Avant la CAN, les Barea effectueront trois stages, en France, à Madagascar et au Maroc. Ils joueront également deux matches amicaux. Un programme parfait pour le coach assistant : « En amical, ce sera le Luxembourg et le Mali, sachant que la rencontre contre le Kenya a été annulée. Nos joueurs ont déjà assez de matches dans les jambes et sont bien dans le rythme, sachant qu’ils auront disputé une saison complète d’ici la fin mai. L’essentiel après, ce sera de renforcer la cohésion au sein de notre équipe et de peaufiner les automatismes, durant ces trois regroupements. »

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il faut être réaliste Monsieur! J’ignore si vous connaissez que la Guinée a été le premier de son groupe, lors des éliminatoires, devant la Côte d’Ivoire, la Centrafrique et le Rwanda. Par ailleurs, le Mali, l’un de nos futurs sparring partner, a été tenu en échec par deux fois durant les éliminatoires, par le Burundi. Donc, la Guinée et le Burundi ne sont nullement des adversaires faciles et il ne faut pas les sous-estimer. Concernant la préparation des Barea, il ne faut pas rêver et espérer avoir de bons résultats avec seulement deux matchs amicaux au programme. Ce n’est pas suffisant! Quittez les cieux et revenez sur terre Monsieur!