Culture

Exposition – Maeva et Lari dévoilent « Rise up »

Maeva et Lari envoûtent par leurs œuvres au Tamboho Boutik Hôtel avec « Rise up».

D’une grande beauté et d’un charme inégalable, tout à l’image de ces deux jeunes femmes à la créativité sans limite. « Rise up » s’expose et sublime le Tamboho Boutik Hôtel.

Portées par une passion commune et inébranlable pour l’art et la création dans toutes ses splendeurs. Laissant continuellement épanouir leur imaginaire, tout en accordant une grande place à leurs inspirations, elles sont deux artistes exceptionnelles à se redécouvrir dans le cadre d’une exposition exclusive ce mois-ci. Intitulé « Rise up» qui désigne une forme de maturité, mais aussi une certaine rébellion teintée de sagesse de leur part, Maeva Château et Larissia Ratovonar nous convient ainsi à s’imprégner à nouveau de leur art. Tel qu’on les connait, arpentant avec grâce ensemble le cosmos artistique national depuis près de trois ans maintenant, les deux jeunes femmes à l’aube de leur vingtaine, affichent toujours cette complicité créative propre à elles.
Jusqu’au 10 mai, tous les férus d’art sont ainsi invités à apprécier leurs œuvres au Tamboho Boutik Hôtel sise au Tana Water Front Ambodivona. Là où Maeva Château nous embarque dans un univers envoûtant suivant les traits de ses fameuses mandalas, Larissia Ratovonar captive par ses illustrations qui reflètent sa personnalité. Après « Island inspirations » ou « Régénération », leurs précédentes expositions, elles imprègnent ainsi à nouveau de leur identité artistique le public venu les découvrir avec « Rise up ».

Charmantes et complices
Mélomanes, engagées et d’une grande générosité artistique, Maeva et Lari sont deux artistes dont la complicité n’a d’égale que leur talent. D’une manière autodidacte, elles se laissent tout simplement guider par leurs inspirations pour donner vie à leurs œuvres, s’instruisant au fil des années avec un style bien à elles. Au Tamboho Boutik Hôtel, c’est toute une collection de tableaux inédits, qui, d’un regard, vous transcenderont tous, qui va égayer les lieux. Maeva à travers l’art de la mandala évoque le symbolisme destiné le plus souvent à servir de support à la méditation, faisant écho à l’art « Zafimaniry », typiquement malgache. Lari quant à elle, laisse refléter diverses émotions à travers ses portraits et ses illustrations réalisées avec justesse et délicatesse. D’une grande sobriété, mais aussi d’un très haut niveau, chaque œuvre exposée inspire la grâce, la classe et le talent de ces jeunes femmes. Surprenant et inspirant, leur art, mais surtout Maeva et Lari en tant qu’artistes elles-mêmes sont ainsi à suivre de près. Les deux jeunes femmes vouant une dévotion intarissable pour la culture malgache promettent de nous ravir encore et toujours par la force de leur inspiration.