Accueil » Social » Etablissements scolaires publics – Le salaire des maîtres FRAM reste à trouver
Social

Etablissements scolaires publics – Le salaire des maîtres FRAM reste à trouver

Les enseignants vont toucher incessamment les aides de l'État.

La contribution des parents d’élèves dans les établissements scolaires publics est, à nouveau, autorisée, si l’État a prohibé toute forme de participation parentale, au début de l’année scolaire. Le ministère de l’Éducation nationale vient de sortir une note qui indique qu’ « au-delà des appuis apportés par l’État, les défis étant nombreux, si les parents se proposent d’apporter leur contribution à la bonne marche de l’école, (…), les éventuelles contributions parentales doivent être principalement destinées à payer les charges relatives aux enseignants non fonctionnaires (ENF) ».

Cette note vient de casser la politique de zéro ariary, réitérée depuis le début de l’année scolaire. Les parents sont appelés, indirectement, à payer les salaires des ENF non subventionnés, pour le second et le troisième trimestre. Joint au téléphone, hier, le directeur général en charge des Etablissements scolaires, Eric Razokiny Ralainirina, d’expliquer « les maîtres Fram subventionnés bénéficient d’une subvention tout au long de l’année, tandis que les maîtres Fram non subventionnés vont jouir d’une aide spéciale, pour le premier trimestre de l’année scolaire ». Le transfert de ces subventions s’effectuera, bientôt, selon cette note.

Contribution

Le gouvernement a annoncé sa contribution pour alléger les charges parentales, après la crise de Covid-19 et a assuré, au mois de septembre, que les cotisations dues à l’association des parents d’élèves ne devraient pas être payées, jusqu’à nouvel ordre. Au mois d’octobre, le président de la République avait préparé les parents d’élèves sur une éventuelle participation aux paiements des salaires des maîtres Fram, à compter du deuxième trimestre de l’année scolaire. « S’il y a des réels besoins, nous allons compter sur l’association des parents d’élèves pour cotiser pour pouvoir payer les salaires des enseignants non fonctionnaires et non subventionnés, au second trimestre », avait-t-il indiqué le 18 octobre.

Les enseignants non fonctionnaires et les établissements scolaires publics sont inquiets, face à cette nouvelle information. « Si les parents refuseront de participer, qu’est-ce que nous allons faire ? Nous avons encore cinq maîtres Fram non subventionnés dans notre établissement », lance un responsable d’une école à Antananarivo. Les établissements scolaires ne pourront pas obliger les parents à faire cette cotisation. Le ministère de l’Education nationale précise que « ladite contribution ne devra pas constituer une condition d’accès à l’apprentissage et à l’évaluation des élèves pour cette année scolaire ».

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi