Culture

Musique – Jazz : « Malagasy Jazz Expérience » séduit les grands

Le « Malagasy Jazz Experience »  revisitera les compositions de Dama au prochain « Nosy Be Jazz Festival ».

Un groupe qui resplendit de jeunesse et brillant d’ingéniosité à travers sa passion pour le jazz. Le « Malagasy Jazz Expérience » regroupe la crème des jazzmen actuels.

Décidément, on ne jure désormais plus que par lui et le talent exceptionnel de ses membres au sein de la communauté des inconditionnels de jazz. Nombreux sont ceux qui se distinguent et sortent du lot, mais les cinq garçons qui forment ce quintet exceptionnel qu’est le « Malagasy Jazz Experience » (MJE) brillent particulièrement par leur maîtrise du jazz. Si le week-end dernier, on s’est plu à redécouvrir un Dama complètement revigoré sur la scène de la City Ivandry, c’est en partie grâce à ce groupe. Réjouissant le public de ses envolées à la guitare, Dama a avoué avoir retrouvé une nouvelle jeunesse aux côtés de ces jeunes.

La force du MJE justement, c’est l’expérience de chacun de ses talentueux membres. Josia Rakoton­dravohitra est à la batterie, il est celui qui donne le ton et apporte une bonne dose d’énergie à chaque prestation du groupe. Joro Rakotozafiarison est à la guitare électrique, électrisant la scène de sa personnalité. Njaka Rakotoniraina est, quant à lui, au piano. À sa manière il s’illustre avec grâce sur chaque morceau. Andry Mika à la basse est un mélomane d’exception, pluri-instrumentaliste, il se distingue par son charisme.

Fraternel et solidaire

Dernier, mais pas des moindres, Tsanta Randriami­hajasoa, le benjamin de la bande, mais qui s’affirme comme le plus expérimenté aussi, outre le jazz, il affectionne aussi le genre traditionnel.
L’une des pierres charnières du « Nosy Be Jazz Festival » (NBJF) depuis ses débuts, le MJE alors dénommé « Nosy Be Jazz Expérience » à la base conquiert d’entrée les plus grands par la cohésion de ses membres. Fraternel et transcendant par les mélodies qu’il interprète, le quintet est ainsi continuellement sollicité par la grande diva du jazz malgache, Lalatiana lors de ses passages au pays. De même que Dama, comme évoqué auparavant, qui salue vivement l’engouement dont ces jeunes font preuve pour communier avec lui sur ses mythiques compositions. On reconnaît également aussi au MJE une collaboration avec le Roi du Salegy, Jaojoby Eusèbe, qui le temps d’une édition du NBJF a pu jouir de la spontanéité du MJE également.

De même, il a déjà aussi fait la fierté d’illustres jazzmen internationaux comme les français Jacky Terrason et Stéphane Belmondon. Fruits des incontournables jazz-club de la capitale à savoir celui du Cercle Germano-Malgache (CGM) et de l’Alliance française d’Antananarivo, Josia, Joro, Njaka, Andry Mika et Tsanta s’affirment aussi comme de fiers porte-étendards du jazz malgache outre-mer.

Notamment en enflammant les scènes de plusieurs festivals de jazz en Europe. Pour l’heure, le Malagasy Jazz Expérience vous attend sur l’île aux parfums du 10 au 13 avril pour vous émerveiller de ses compositions, mais surtout de ses collaborations.