A la une Faits divers

Braquage à Toamasina – Un évadé de prison à la tête du gang démantelé

Les  balles  ont  sifflé  aux  oreilles  aux  abords  du  Bazar-Be à  Toamasina,  hier.

Les enquêtes ont révélé que le bandit ayant abattu un automobiliste et tiré sur un inspecteur de police était un évadé du pénitencier d’Ihosy.

Révélation troublante  après le braquage ayant  fait un mort à Toamasina avant-hier.  Les enquêtes effectuées par la police ont révélé que le cerveau de cette attaque  à main armée ayant défrayé la chronique est un évadé de la maison centrale d’Ihosy, connu par le sobriquet Lehoto. Incarcéré pour grand banditisme et association de malfaiteurs, le quidam s’est fait la belle en 2016 pour trouver refuge à Toamasina. Lors du braquage commis au Bazar-be à Toamasina mercredi, c’est  ce même multirécidiviste qui a abattu un homme qui se trouvait au volant d’une Hyundai Getz, lorsque sa bande a tenté de s’en emparer pour essayer de prendre la fuite à bord, les forces de police étant lancées à leurs trousses. Il a également ouvert le feu sur un inspecteur de police qui a participé à l’opération.

En continuant sa fuite, le dangereux individu a eu affaire à des éléments d’intervention de la gendarmerie nationale qui l’ont arrêté en lui tirant une balle dans la jambe.

Lors de sa capture, il a été pris en possession d’une arme automatique de marque MAB, d’un calibre de 7,65 millimètres. Bien que frappé d’une balle pénétrante dans la jambe lors de la fusillade, il a été traduit devant le parquet près tribunal de première instance à Toamasina avant-hier pour être jeté en prison avec ses quatre comparses.

Récupéré en totalité

Pour sa part, l’inspecteur de police blessé par balle reprend du poil de la bête sur son lit d’hôpital. Lors d’une intervention chirurgicale, la balle qui s’est logée dans son épaule droite a été extraite dans la soirée de mercredi vers 22 heures et il est actuellement hors de danger.

Ces scènes de film sont survenues au Bazar-be à Toamasina aux alentours de 11heures lorsque six bandits armés, opérant à visage découvert, conduit par l’évadé de prison, ont tendu une embuscade à un collecteur de vanille à exporter, basé à Maroantsetra. Ce dernier venait de retirer une somme s’élevant à vingt millions d’ariary via mobile monnaie, lorsque les assaillants l’ont braqué à sa sortie d’une agence d’un opérateur en téléphonie mobile de Bazar-Be à Toamasina, où il a fait la transaction. Sans crier gare, les bandits lui ont dépouillé de l’importante somme d’argent, d’un collier ainsi que d’une gourmette en or. Informée que cette bande organisée allait sévir, la police du premier arrondissement à Antanamboa a tenu à l’œil la bande pour intervenir juste à temps.

« L’argent a été récupéré en totalité. Nous avons également retrouvé la gourmette, ainsi que le collier », indique le commissaire Christian Rakotovao, chef de la police du premier arrondissement à Toamasina.

Les membres du gang démantelé sont originaires du Sud et sont tous âgés d’une trentaine d’années.