Accueil » A la une » Mahajanga – Décès d’Alban Rabemananjara
A la une Sport

Mahajanga – Décès d’Alban Rabemananjara

Alban reste l’un des meilleurs joueurs à avoir défendu les couleurs malgaches.

Triste nouvelle en cette fin de semaine. Alban Rabemananjara s’est éteint à Mahajanga. L’annonce de son décès est survenue hier, en début de soirée. Il avait été admis à l’hôpital Jean Paul II, il y a une dizaine de jours. Et ce, en raison de douleurs à l’estomac et d’une hausse anormale de sa tension artérielle, d’après ses proches. Par la suite, des informations nous ont été transmises, comme quoi il aurait également contracté la Covid-19. Ses proches avaient lancé un appel à l’aide après son hospitalisation, puisque les soins coûtaient très cher.

Alban est le fils de l’illustre Alexandre Rabemananjara, dont le nom a été attribué au stade de Mahajanga. Avec son frère Kiki, il a brillé en équipe nationale malgache. Leurs noms étaient inséparables dans la bouche des passionnés de ballon rond, dans les années 1970 et 1980. Et même jusqu’à aujourd’hui, les jeunes footeux continuent de se remémorer les fameux « Kiki sy Alban » d’antan, comme étant l’un des duos fraternels les plus prolifiques de l’histoire.

Né en 1955, Alban avait débuté sa carrière en club en 1973. Il avait fait ses premiers pas au sein de l’équipe de la Poste à Mahajanga. Par la suite, il s’était engagé avec l’AC Sotema. Il faisait partie du groupe qui avait atteint les quarts de finale de la coupe d’Afrique. Il avait également joué pour trois autres clubs, à savoir Maitsovolo de Fianarantsoa, Fortior de Mahajanga et Sirama Namakia dr Mahajanga.

Il aura dédié la majeure partie de sa vie au football. Ces dernières années, il s’occupait du stade Rabema­nanjara. « J’ai consacré une grande partie de mon existence à cette passion pour le football. Je remercie les dirigeants fédéraux et régionaux de m’avoir attribué la gestion du stade, qui porte le nom de mon père. Ça me permet de rester dans le milieu du ballon rond », s’était-il exclamé durant l’une de sa rencontre avec notre rédaction.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter