A la une Faits divers

Tentative de viol et meurtre – Un garçon et sa mère incarcérés à Antanimora

La mère d’Estelah complètement affligée dans les bras d’une voisine.

Un garçon de 14 ans incriminé pour tentative de viol et meurtre d’une fillette de 4 ans a été écroué, à Antanimora depuis samedi avec sa mère complice.

À fendre l’âme. Un mineur de 14 ans a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora depuis samedi pour tentative de viol et homicide, faisant victime une petite fille âgée de 4 ans. Sa mère se trouve également en prison avec lui pour complicité. La date de leur jugement n’a pas encore été déterminée.
La défunte a été inhumée le 28 décembre à Ambatofotsy Imerina. La famille est pourtant sous le choc et l’émotion reste toujours vive.

En fait, Manana Estelah, la fillette, habitait à Ambodi­voly Itaosy et son présumé meurtrier n’est autre que son voisin. Tout a commencé le 24 décembre où elle a disparu. Après deux jours sans nouvelle, malgré toute recherche et l’avis de disparition diffusé le plus large possible, son corps sans vie a été retrouvé dans l’eau, du côté d’Antanety Faliarivo. D’après les constatations, « ses yeux ont été pressés. Elle a été étranglée avec son propre slip et ligotée avec son pantalon ».

C’était un badaud qui a fait la découverte du cadavre le jour du 26 décembre vers 14h. Les parents de cette malheureuse, qui n’en ont plus dormi, ont été appelés à se rendre au centre hospitalier de base d’Ampitatafika où le corps a été transféré avant d’être autopsié à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA).

Dans la douche
De son côté, la gendarmerie et la brigade criminelle ont chacune essayé de remonter la piste pour identifier les responsables de cet acte inhumain. Les limiers de la brigade de Fenoarivo ont été renseignés sur les suspects qui étaient le garçon et sa mère. De plus, tous les deux ont quitté le village au même moment où Estelah était portée disparue. Ils ne sont revenus que quinze jours plus tard, soit le 7 janvier.

Aussitôt, la gendarmerie les a enquêtés. Pressés de questions, ils ont fini par lâcher le morceau. Selon les informations judiciaires, « le garçon a amené la fillette chez lui. Il a tenté de l’abuser dans la douche, mais sa proie a résisté. Du coup, il l’a strangulée jusqu’à sa mort. Puis, sa maman l’a aidé à se débarrasser de la dépouille. Ils l’ont dissimulée dans un gros sac et coltinée pour la jeter quelque part ». La sœur de la victime les a remarqués partir du village avec ce sac suspect.