A la une

Routes nationales – Travaux à lancer sur la RN9 et la RNT 12A

Lors de la signature de la convention de financement  entre le ministre Randriamandrato et le représentant local de la BAD.

À nouveau disponible. Le financement pour achever les travaux de réfection restants sur la route nationale n°9 a fait l’objet hier d’une signature de convention entre le ministre de l’Économie et des finances Richard Randria-mandrato et le représentant local de la Banque Africaine de Développement Mohamed Chérif, en présence de l’ambassadeur de l’Union Européenne, Giovanni Girolamo. Des travaux ont été déjà réalisés sur cette route qu’est la RN9 mais des portions sont restées en état de délabrement sans rénovation.

Contacté au téléphone, c’est le responsable des infrastructures, du secteur privé et du commerce de la délégation de l’Union Européenne à Madagascar, Cristobal Delgado Matas, qui fournit les détails précis des travaux. Selon lui, « Il y a le financement à hauteur de 160 milliards ariary qui a été signé hier après-midi pour certains morceaux de travaux sur la RN9. Fin 2018, la BAD a financé la construction du tronçon entre Toliara et Antanimieva. Après, le nouveau financement va concerner les travaux entre Antanimieva et Manja, y compris les ponts sur la Mangoky ». Toujours dans la partie australe de l’île, la RNT 12A va également être reconstruite avec une partie du financement fraîchement disponible mais dont le montant total est de 160 milliards ariary, à travers la mise au point du projet d’aménagement de corridors et de facilitation du commerce. Ce projet va contribuer à la construction des routes nationales RN9 et RNT 12A et à établir deux corridors sur les façades maritimes du Sud-ouest avec le port de Tuléar, et du Sud-est avec le port de Fort-Dauphin.

Ces deux ports ouvrent Madagascar respectivement sur le canal du Mozambique et sur les pays de l’Océan Indien. D’après Mohamed Chérif, représentant de la BAD lors de la signature de la convention de financement hier, « Le projet permettra donc de désenclaver les régions du Sud, ouvrant ainsi le vaste potentiel agricole et touristique du pays sur le marché commun de l’Afrique de l’Est ou COMESA, ceux de la communauté de développement de l’Afrique australe ou SADC et ceux de la commission de l’Océan Indien ou COI». D’après les précisions de Cristobal Matas Delgado, « Sur la RNT12 A, l’Union Européenne finance les travaux sur la partie entre Ebakiky et Esama. Puis avec le nouveau projet avec la BAD, le financement couvre la construction de la route reliant Fort-Dauphin jusqu’à Ebakiky. Entre Fort-Dauphin jusqu’à Esama il y a 90 km. Montant vers le nord, des ponts sur le fleuve sur le fleuve Masianaka, un fleuve important pour la région au Sud de Vangaindraino , seront construits ». La BAD va gérer le projet et l’UE en est juste le financeur et il y a un mécanisme que l’UE adopte avec la BAD ici à Madagascar. « L’Union Européenne met à disposition un don. Ce don est confié à la BAD qui va l’utiliser pour la mise en œuvre d’un projet », précise Cristobal Matas Delgado. L’appel d’offres devrait être lancé pour ce premier semestre et les travaux commenceraient avant la fin de l’année.

Tsiory Fenosoa Ranjanirina