Economie

Kraomita Malagasy – Le partenariat avec les russes suspendu

Toujours en statu quo. Le Haut conseil pour la défense de la démocratie et de l’état de droit (Hcdded) a écouté et entendu le personnel de Kraoma. Après des démarches auprès du Pôle anti-corruption (PAC) et du Bianco, une décision de suspendre Kraoma mining, la joint venture Kraoma et la société russe Ferrum mining a été prise. « Aucune entente n’est encore trouvée jusqu’ici. Le partenariat avec la société russe a promis monts et merveilles tels un investissement russe de près de 16 millions de dollars et un million de dollars de salaires. Mais jusqu’à maintenant, nous n’avons pas encore obtenu notre salaire du mois de décembre et notre salaire n’a jamais fait l’objet de retenues légales, depuis ce partenariat embrouillé et non transparent. Par ailleurs, les différentes clauses du contrat établi en septembre 2018 n’ont pas été suivies », souligne Mamy Oliva Rakotondrazafy, représentant des cadres de Kraoma, à la conférence de presse d’hier à Ampefiloha. Quelques six cent salariés de Kraomita Malagasy (Kraoma) des sites de Brieville, Toamasina, Maevatanàna, Befandriana, Betsiaka et Antananarivo, persistent et signent que la joint venture de Kraoma avec Ferrum Mining, la société russe, n’est pas acceptable car non transparent.