Sport

Cyclisme – TCIM : Mazoni toujours en jaune

L’équipe malgache BOA et celle belge ont arraché jusqu’ici trois victoires d’étape chacune. Les deux dernières étapes seront décisives.

Rien n’est encore joué. Le Belge Van de Meriop Sam refait surface et remporte la sixième étape. L’équipe BOA et son homologue belge comptent à présent trois victoires d’éta­pe chacune du tour cycliste international de Mada­gascar (TCIM).

À l’arrivée, le Belge a devancé au sprint final au By-pass trois autres coureurs en l’occurrence deux Français, Jeremy Barret et Clément Simonin ainsi qu’un coureur de l’équipe Canal +, Sitrakiniaina Andrianaivo. Ce groupe a bouclé l’étape Moramanga-Antananarivo longue de 113km en 2:44:36.

«J’ai roulé à mon rythme. Au sommet de la montagne, j’étais seul avec les Malgaches. Sous la pluie, on a roulé ensemble et d’autres coureurs français rejoignent plus tard le groupe… J’étais un peu nerveux du mauvais état de la route. De plus, il y avait des embouteillages qui nous ont gêné et ont perturbé la course. Mais je suis content
d’avoir gagné l’éta­pe », raconte Van de Meriop Sam. Le groupe du maillot jaune arrive une seconde plus tard. Ce peloton est composé de sept coureurs dont trois de l’équipe BOA notamment le détenteur du jaune, Mazoni Rakotoarivony, Houlder Hamede et Nambinintsoa Randrianantenaina.

«Nous sommes satisfaits de notre course car nous avons pu garder le maillot jaune. L’objectif est justement de le décrocher à l’issue du tour», confie Houlder Hamede. Deux coureurs de l’équipe Canal+ ont été aussi dans ce groupe en l’occurrence Reriky et Justin Randrianasolo. Et les deux autres sont le Belge Tribout Bart et Ledada Alison, un malgache qui évolue sous le maillot de la Réunion.

Étapes décisives
Au classement général, Mazoni reste en tête et conserve le maillot jaune avec un cumul de 18h12’. « On a prévu de creuser l’écart ce jour (hier). Mais vu que le maillot jaune est entre nos mains, on a géré le rythme pour le garder… Mes éléments ont tenté des échappées mais le Belge les a toujours accosté », souligne le double vainqueur du tour, Jean de Dieu Rakotondrasoa, dit Ravoa­tabia, l’entraineur de l’équi­pe BOA. Il ne reste plus que deux étapes, toutes décisives. Le départ de la septième, Antananarivo vers Analavory longue de 100km sur la route nationale 1 sera donné ce matin à Ampitatafika à 10h.

« C’est vrai que le plat est la spécialité des Belges mais on a jusqu’ici un important avantage au temps. De plus, mes coureurs ont le moral à bloc en endossant le maillot jaune. Je pense qu’on peut le garder jusqu’au bout », rassure le technicien, Ravoatabia. Et comme à l’accoutumé le tour du lac Anosy sur une distance de 90km bouclera en beauté le tour.