Accueil » Faits divers » AMPITATAFIKA – Une femme à moitié nue trouvée morte
Faits divers

AMPITATAFIKA – Une femme à moitié nue trouvée morte

Antanimenakely où a eu lieu la découverte macabre.

Un corps sans vie a été découvert au pied du mur d’un espace, hier matin, à Antanimenakely-Ampitatafika. Elle est morte depuis trois jours, constate le médecin.

Découverte macabre. Cela s’est passé, hier, peu avant 6 heures du matin, au pied du mur d’un espace, à Antanimenakely-Ampitatafika. La personne trouvée morte était une femme, non identifiée. Elle avait apparemment 45 ans. Les gendarmes du poste avancé local sont venus pour le constat dès qu’ils ont reçu l’alerte. Un médecin les a accompagnés. La défunte portait des égratignures au niveau de sa tête et de son visage.

Son pied droit a visiblement été écorché. Une plaie profonde due à un coup d’objet acéré, probablement un couteau, a été remarquée sur sa poitrine. Sa partie inférieure était tout nue. Seul le rapport d’autopsie peut déterminer si elle a été violée ou pas. La dépouille a été transportée à la morgue du centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy-Andrianavalona, à Ampefiloha. Les gendarmes ont recueilli pas mal d’indices sur les lieux où gisait à plat ventre la défunte. Celle-ci était maculée de sang. Un blouson noir au-dessus d’elle a été également souillé.

En état de décomposition

Elle a été recouverte d’un gros sac en polypropylène tissé. Compte tenu des éléments du constat, la thèse d’un homicide est plus claire. Le médecin a expliqué à la gendarmerie que la femme était décédée depuis trois jours avant d’être déposée sur la pelouse. Elle a été en état de décomposition déjà avancée, selon divers témoignages. Pour le moment, personne ne sait avec précision d’où elle venait. Les gens du quartier ont affirmé ne pas la connaître.

Aucun avis de disparition, parmi ceux reçus par les fokontany, ne correspond non plus à ses traits. Une collecte de renseignements se poursuit. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur l’affaire. La triste découverte a mis encore plus en émoi Antanimenakely et ses environs. Récemment, un propriétaire de cash point a mortellement été lardé de coups de couteau par des criminels au même endroit. Sa fille a été blessée gravement. Outre les petits vols pour lesquels les habitants se plaignent, ces crimes sordides ont inquiété plus d’un.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter