Faits divers

Projet Tanà-Masoandro – Des vandales nocturnes insaisissables

Recherchées pour vandalisme, des personnes opposées à la réalisation du projet de construction de la nouvelle ville Tanà-Masoandro sont insaisissables. Après s’être abattus sur l’entrepôt de matériel de chantier d’une entreprise en charge d’installation logistique et d’implantation d’infrastructure, les malfaiteurs restent introuvables bien que la gendarmerie nationale ait ouvert une enquête et effectué des recherches après l’envoi d’éléments d’intervention appuyés de renfort.

Vendredi vers une heure du matin, des individus ont mis le feu sur les madriers entreposés, devant servir à la construction d’un pont provisoire censé traverser l’Ikopa et relier les deux rives pour permettre la circulation des ouvriers et faciliter la circulation ainsi que le cheminement du matériel.

Ils se sont munis de produit inflammable qu’ils ont aspergé le matériel avant de mettre le feu. Après avoir sévi, les malfaiteurs ont aussitôt quitté les lieux.

Une dizaine de madriers ont pris feu et sont quasiment calcinés jusqu’à la moitié. Les personnes présentes sur place n’ont pas, pour leur part, réussi à identifier les vandales, bloquant ainsi les gendarmes dans leur investigation. Le poste avancé de la gendarmerie nationale à Ambohitrimanjaka est saisi de l’affaire. Au moment des faits, il a dépêché trois éléments afin de renforcer la surveillance du site.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter