Accueil » Régions » Commémorations du 11 novembre – Les Britannique et les Français solidaires
Régions

Commémorations du 11 novembre – Les Britannique et les Français solidaires

Alex Totomarivario, représentant de l’ambassadeur anglais, et Daniel Lozes, consul honoraire de France.

Antsiranana a célébré dimanche, le Centenaire de l’Armistice de la Grande guerre. Un message de paix pour un lendemain meilleur pour tous les peuples.

Les commémorations se suivent et ne se ressemblent pas. La célébration du Centenaire de l’Armistice de la première guerre mondiale ou
« Remembrance day » s’est résumée ainsi à Antsiranana, dimanche. Cette année, la cérémonie du 11 novembre a pris un aspect très particulier, car il s’agissait d’une cérémonie conjointe, partagée et organisée par les deux chancelleries britannique et française, malgré le « Brexit».
« C’est le message de paix, pour un lendemain meilleur et pour tous les peuples du monde entier, qui unit les deux pays», a affirmé Alex Totomarivario, lors de son intervention. Ce dernier a représenté l’ambassadeur de la Grande-Bretagne à Madagascar à cet évènement. Il a saisi l’occasion pour transmettre le message du Dr Philip qui voulait assister à cette cérémonie, mais n’a pas pu venir pour des raisons majeures concernant la situation critique qui prévaut à l’heure actuelle à Madagascar.
La première commémoration s’est déroulée au Cimetière de guerre du Commonwealth à l’entrée du CAPR, où trois gerbes ont été successivement déposées sur les tombes des soldats par le préfet d’Antsiranana, Arsène Banoma, et le représentant de l’ambassadeur britannique.

De concert

Puis, suivi par Daniel Lozes, consul honoraire de France à Antsiranana et les deux chefs de la région militaire et de la circonscription interrégionale de la gendarmerie nationale à Antsiranana. Ils se sont recueillis de concert quand ont retenti La Marseillaise et God save the Queen, et ont passé en revue les troupes.
Pour la deuxième cérémonie, tout le monde s’est dirigé vers le cimetière de guerre français qui se trouve à côté, sur la route de Ramena. Comme à l’accoutumée, les quatre hommes ont déposé des gerbes sur le Monument aux morts. Chaque pays a son organisation protocolaire.
En plus du récit sur la bravoure des combattants, notamment les Tirailleurs malgaches engagés au front, Daniel Lozes a lu intégralement le message du président de la République française Emmanuel Macron à l’occasion du centenaire. Tous les invités ont également fleuri les tombes des soldats inhumés dans ce cimetière.
Un cocktail convivial, offert à la Résidence du consul honoraire de France, a clôturé cette journée de souvenir.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter