Accueil » Social » PAT université Antananarivo – La suspension des activités continue
Social

PAT université Antananarivo – La suspension des activités continue

La suspension de toutes activités administratives au niveau de l’université d’Anta­nanarivo reste maintenue jusqu’à nouvel ordre. Jusqu’à hier, le syndicat des PAT, section Université d’Antanana­rivo, attend des réponses concrètes par rapport au retard du paiement de leurs salaires. Les membres campent encore sur leur position. « Après la négociation avec madame la ministre de l’Enseigne­ment supérieur et de la recherche scientifique, nous attendons encore que notre revendication puisse avoir une solution concrète », souligne Albert Pierre Rakotosaona, président du Syndicat du personnel administratif et technique des universités, section Antananarivo.

Une rencontre a récemment eu lieu entre le ministère de tutelle et les PAT. « Il a été évoqué que l’université d’Antananarivo a eu des problèmes financiers. Un malentendu a eu lieu, d’où un contrôle financier. Mais on espère que le problème soit vite résolu. Jusqu’à ce jour, nous n’avons pas encore reçu nos paiements », enchaîne-t-il. Cette suspension chamboule principalement la rentrée universitaire avec les aspects administratifs.

« L’arrêt des activités des PAT de la section Antanananarivo impacte directement l’inscription des étudiants de l’université. Il est à noter que certains étudiants n’ont pas pu encore le temps de se réinscrire. Ils doivent encore attendre que les activités de l’université reprennent. Par ailleurs, la rentrée universitaire sera encore retardée », déplore le responsable. Près de mille deux cent quarante quatre personnels administratifs se rallient à la revendication par rapport au retard de paiement des salaires des PAT au niveau de huit facultés, dont deux annexes et au niveau des instituts de recherche de l’université d’Antana­narivo.Sur sa page facebook, le MESUPRES indique que la solution sera trouvée dans les plus brefs délais. Les normaliens ont manifesté pour la rentrée universitaire avant hier.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter