Accueil » Régions » Expulsion au bois sacré – Les décisions seront appliquées
Régions

Expulsion au bois sacré – Les décisions seront appliquées

L’expulsion des locataires des pavillons commerciaux au Bois Sacré a échoué le 4 octobre dernier. L’huissier de justice était agressé par un des délogés. Il a reçu des coups durant le cafouillage. Les éléments de l’Emmo sont intervenus durant cette opération. Lundi dernier, le délégué de l’Ordre des huissiers de Madagascar à Mahajanga, a alors effectué une déclaration et a déploré la situation.

« L’huissier de justice ne fait qu’accomplir sa mission et l’affaire ne lui concerne en aucun cas. Les décisions de la Justice doivent être et seront appliquées, quoiqu’il arrive et tôt ou tard. Des mesures ont déjà été prises et la confidentialité a été maintenue », a expliqué le Délégué.

« Le refus d’obtempérer aux décisions du Tribunal sont passibles de sanctions et peines, selon les articles 209, 211 et 221, 224 du code pénal. De même, les coups et blessures volontaires ainsi que le dénigrement selon l’article 309 du Code pénal. Les expulsés se vengent contre l’huissier alors qu’ils ne sont pas les demandeurs. D’ailleurs, avant l’application de la décision, un procès contradictoire a déjà été entamé », a déclaré l’Huissier de Justice Albertine Rakotondranja.

En attendant l’application des mesures, les pavillons au bois sacré restent encore fermés. Le cyber, l’épicerie ont arrêté leurs activités respectives.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter