Accueil » Régions » Ampanihy – Le Kere sévit encore dans la commune d’Androka
Régions

Ampanihy – Le Kere sévit encore dans la commune d’Androka

Distribution de vivres à Androka, district d’Ampanihy où le Kere reste une menace.

Quarante-quatre fokontany, soit tous les fokontany de la commune rurale d’Androka, dans le district d’Ampanihy, région Atsimo Andrefana, ne sont pas sortis d’affaire.

Ampasy Nord, Ampasy Sud, Beharake pour ne citer que ces fokontany éloignés, sont situés à pas moins de trente kilomètres du chef-lieu de la commune d’Androka. Au début de cette année, sept personnes issues de ces fokontany sont mortes, de faim. Dix mois après, la situation ne connaît pas tellement de changement ,sauf que depuis, aucun décès lié au Kere n’a été rapporté. « Au mois de février-mars, il y a eu comme un semblant de pluies et de la nourriture ,comme les pastèques et les patates douces, a pu être récoltée. Et il y a eu quelque peu à manger. Toutefois, des familles restent en difficulté car les dernières pluies remontent à des mois. Les prochaines pluies sont attendues pour octobre-novembre mais avec cette sécheresse, on ne sait plus si elles vont venir» raconte Tolojanahary Mahasambotsy, maire de la commune rurale d’Androka.

Le maire de poursuivre qu’il attend la venue du PAM (Programme alimentaire mondial) qui, au moins, a distribué régulièrement de la nourriture aux ménages très vulnérables. « Il y a comme du changement d’organisation et le PAM n’est plus présent chez nous depuis des mois  » explique-t-il.

Mannes

En effet, à l’annonce d’un nouveau programme de développement sur financement de l’Usaid, la distribution des vivres a été alternée. « En ce moment où je vous parle, il n’y a pas encore de programme de développement durable en cours, sinon j’aurais été au courant. Pourtant c’est ce qu’il nous faudrait » ajoute le maire. En attendant, des ONG comme le CRS/ CDD assurent la distribution ponctuelle de vivres. Dernièrement, des rations HDR (Humanitarian Daily Ration), dons de l’armée américaine de près de 200 tonnes, ont été distribuées à vingt-quatre mille bénéficiaires d’Androka et d’Ampanihy. Le préfet de Toliara, Lydore Solondraza, en tant que président préfectoral de la gestion des risques et des catastrophes d ans l a région A tsimo Andrefana, y a assisté afin de rassurer la population comme quoi l’Etat malgache n’oublie pas des communes en difficulté alimentaire telle qu’Androka et Ampanihy.

Les incarcérés, les ménages vulnérables n’ont pas été négligés. « Ce sont des vivres pour une semaine, destinés à chaque ménage. Il y a du riz cuit, des mets, du fromage, des biscuits, du sucre, du sel » a détaillé un représentant du CDD. Des projets de développement durable sont indiqués venir incessamment.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter