Accueil » Régions » Route nationale 4 – Dégradation à 75% des routes
Régions

Route nationale 4 – Dégradation à 75% des routes

La chaussée est totalement dégradée sur la RN 4.

Les prochaines semaines seront difficiles pour les usagers de la route nationale n°4 qui relie Mahajanga à la capitale. L’état de la chaussée se dégrade de jour en jour sur cet axe très fréquenté et utilisé par les transporteurs. La RN 4 est le poumon de la zone Nord ouest et la zone Nord vers Antsiranana. Plus de 75% de la voie nationale sont délabrées.

Les intentions de réhabiliter cette nationale au début de la crise sanitaire et lors de l’application de l’état d’urgence sanitaire n’ont pas pu se réaliser. Des pointes à temps ont été néanmoins effectuées, notamment sur la portion très dangereuse de Kamolandy, au PK231.

Elle est désormais rétablie, mais d’autres trous menacent de s’effondrer entre Ambondromamy et Ankazomborona, plus précisément à Mandritsarahely.

Les tronçons les plus affectés se trouvent entre Ambalajanakomby, Ambondromamy e t Ankazomborona. Le pire à venir se situe à Andranofasika, après Anjiajia, où des menaces de glissements de terrain et d’ensablement de plus de 1m50 de hauteur des chaussées et voies publiques sont à craindre.

Les tas de sables dégagés lors de la dernière saison de pluies sont oubliés sur place et dès le prochain orage, ils inonderont la route nationale sur plus d’un kilomètre.

À Ankarafantsika, c’est le même topo. Mais le plus dangereux est le grand trou qui vient de se former à la sortie du village de Befotoana.

Cette partie a déjà été réhabilitée il y a plusieurs années, mais voilà qu’une autre forme grave d’excavation vient d’apparaître. Des branches ont été placées dans le trou pour avertir les chauffeurs, mais de mauvais plaisantins ont enlevé ce marquage. Les hautes branches et les buissons cachent la visibilité aux conducteurs à partir de la région Betsiboka, à Maevatanàna, vers Mahajanga. Les accotements et les bordures de la route ont disparu, la chaussée est réduite de 20%.

Les responsables devront réagir très rapidement pour éviter le pire. Les 574 km qui relient Mahajanga à Antananarivo sont franchis désormais à plus de dix heures de trajet pour les véhicules particuliers, contre huit heures auparavant. Mahajanga et Maevatanàna sont séparés de 253 km et le parcours nécessite plus de cinq heures de temps. La distance entre Maevatanàna et Antananarivo est plus longue, 321 km, les deux points sont séparés par plusieurs communes, dont Manerinerina à 144 km de la capitale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi