Accueil » Politique » Pôle anti-corruption – Le dossier Razaimamonjy au menu
Politique

Pôle anti-corruption – Le dossier Razaimamonjy au menu

Les juges de la Cour criminelle ordinaire du Pôle anti-corruption d’Antananarivo ont statué sur quelques affaires brûlantes durant l’ouverture de la session, lundi. Dix-sept dossiers sont inscrits à l’ordre du jour jusqu’au 28 octobre. Parmi ces dossiers figure le nom de Claudine Razaima­monjy dont le procès se déroulera le 22 octobre. « Une affaire concernant l’opérateur sera jugée à cette date », indique une source auprès du PAC.

Depuis lundi, cinq dossiers ont été traités dont deux concernant la traite d’êtres humains. Les auteurs sont condamnés à cinq ans d’emprisonnement. Hier, les juges ont statué sur un trafic de drogue. La première vague des affaires enrôlées à la CCO du PAC concerne des détournements de deniers publics, suspicions de corruption, divers actes criminels impliquant des hautes personnalités. Cependant, le dossier de Mbola Rajaonah, opérateur et ancien conseiller présidentiel n’est pas à l’ordre du jour.

Le procès de l’ancien ministre de la Communica­tion Harry Laurent Rahaja­son, de son nom de plume Rolly Mercia se déroulera ce jour au Tribunal de première instance d’Anosy, après le report ordonné par le juge il y a trois semaines. La grande famille des journalistes et les observateurs suivent de près cette affaire. La date du report au 14 octobre a créé le doute sur la tenue de l’audience de Rolly Mercia. L’avis du ministère de la Fonction publique annonçant que ce jour n’est pas férié permettra peut-être à l’accusé de comparaître devant le juge. Rolly Mercia es t poursuivi pour une atteinte à la sûreté de l’État. Son nom aurait été cité par des personnes impliquées dans une affaire de manifestation à Ambohipo en juillet.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi