Accueil » A la une » Commémoration – Le professeur Albert Zafy entre dans la postérité
A la une Politique

Commémoration – Le professeur Albert Zafy entre dans la postérité

L'inauguration  de  la  stèle  d'Albert  Zafy  s'est  déroulée  à  Ambohijatovo,  hier.

La journée d’hier dédiée à la commémoration du professeur Albert Zafy, a rappelé ses actions de rassembleur de son vivant.

La stèle de l’Homme à chape au de paille est érigée au milieu du jardin d’Ambohijatovo. L’idéologie du professeur Albert Zafy a ravivé le patriotisme. « La démocratie et la réconciliation », deux mots inséparables du parcours du premier président de la troisième République sont à la bouche des autorités, des politiciens et des citoyens. Beaucoup se souviennent de l’héritage d’Albert Zafy. La cérémonie d’inauguration de la stèle a réveillé les mémoires. Un moment qui suscite la part de responsabilité citoyenne devant la restauration du « fihavanana » et des valeurs malgaches.

Les allocutions des officiels se sont focalisées sur l’expérience inspirée du passé du professeur Albert Zafy. Le message, de l’ardent partisan de la réconciliation nationale, est passé trois ans après son décès. Et cela restera gravé dans l’histoire du pays. Le maire de la ville d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina a affiché son initiative de conserver l’héritage commun laissé par le président Albert Zafy. « Cet endroit est baptisé la place de la démocratie. L’illustre personnage Albert Zafy a été un modèle de la démocratie. Le conseil municipal de la ville ne s’est pas opposé à la demande d’ériger la stèle en sa mémoire. Si le peuple sud-africain est fier de Nelson Mandela, nous sommes heureux d’avoir le professeur Albert Zafy» se réjouit le premier magistrat de la capitale.

Emprunt

Ériger le monument marque les annales politiques. C’est grâce aux mouvements du professeur Albert Zafy que les citoyens ont pu jouir de la liberté d’opinion et des principes qui fondent la démocratie comme le multipartisme et la liberté d’expression. La multiplication des stations de télévisions et radios privées sur le territoire, l’accès de l’opposition aux chaînes nationales représentent la portée de ses combats. L’accession au pouvoir du professeur Albert Zafy de 1991 à 1996 a changé le paysage socio-politique et économique de Mada­gascar.

Le premier homme politique qui a instauré un système démocratique, vers le début des années 90 a été connu pour ses actions. Il a refusé le principe imposé par l’ancien président Didier Ratsiraka. Les actuels politiciens empruntent souvent l’idéologie d’Albert Zafy. Comme l’a rappelé le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Tianarivelo Razafi­mahefa, « La stèle qui symbolise la démocratie et la réconciliation restera un héritage pour Madagascar et tout le continent africain ».

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • N’empêche que cette même caste politique n’a pas hésité de le « poignarder dans le dos » et le destituer ……..
    Fouteurs de gueule tous ces politiques !!

Voir aussi