Accueil » Faits divers » Ambanja – Près de trois tonnes de cannabis saisis
Faits divers

Ambanja – Près de trois tonnes de cannabis saisis

Une partie de chanvre indien incinérée.

Deux mille huit cent quatre-vingt-huit kilos de cannabis avec des graines ont été saisis par la gendarmerie pendant une opération de trois jours dans le district d’Ambanja.

FRUCTUEUSE. Une opération anti-stupéfiant a été menée du 10 au 12 octobre, dans le district d’Ambanja, par des gendarmes dirigés par le commandant de la circonscription interrégionale de la gendarmerie nationale (CIRGN) d’Antsiranana, le général de brigade Fiederch Behivoka.

Près de trois tonnes de chanvre indien et soixante-dix-sept kilos de graines ont été retrouvés et confisqués.

À Antetezampaka Marotolana, six cent cinquante kilos de feuilles de cannabis récoltées récemment et trente-et-un kilos de graines ont été découverts dans une cabane au beau milieu d’un champ de vingt-cinq hectares. Puis, à Antsahafaly Tanambao Antsahabe, mille cinq cent kilos de feuilles et quarante six kilos de graines sèches ont été ramassés sur une superficie de trente-cinq hectares. Les sept cent trente huit kilos restants avaient été répartis dans quarante-quatre sacs. Ils ont été récupérés au domicile d’un présumé gros bonnet à Anivorano, lors d’une fouille inopinée.

Le propriétaire a été interpellé et amené pour être soumis à un interrogatoire auprès de la compagnie de la gendarmerie locale.

Détruits

Le cannabis arraché ainsi que les graines saisies sur les plantations ont été détruits et incinérés sur place, selon les informations communiquées par le secrétariat d’État chargé de la gendarmerie nationale (SEG), hier.

« L’opération se poursuit, d’après le général Behivoka. Les producteurs, commerçants et consommateurs de stupéfiant seront tous chassés de la circonscription. C’est principalement pour lutter contre les actes de banditisme sur toute la Grande île », rapporte le SEG.

En octobre 2019, un champ de drogue qui s’étendait à perte de vue, sur soixante hectares, avait déjà été découvert par la gendarmerie à Ambanja. Plusieurs tonnes de récoltes avaient été brûlées. Cette contrée du Nord demeure une source inépuisable de chanvre indien et nourrit le trafic local, favorisant ainsi l’insécurité et les activités criminelles à n’en plus finir.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi