Accueil » A la une » 14 Octobre – Antsohihy capitale politique du pays
A la une Politique

14 Octobre – Antsohihy capitale politique du pays

Tout  l’appareil  gouvernemental  se  trouve  à  Antsohihy, depuis  hier.

Le centre névralgique du pouvoir est délocalisé à Antsohihy, le temps d’une journée. L’anniversaire de la République, mais aussi le premier conseil des gouverneurs sera le point d’orgue des événements.

CAPITALE d’un jour. La ville d’An­tso­hihy est en effervescence depuis hier. La raison est, que la grande majorité des décideurs étatiques s’y retrouve ce jour. Andry Rajoelina, président de la République, accompagné d’un bataillon de membres du gouvernement, dont Christian Ntsay, Premier ministre, et l’ensemble des gouverneurs nommés jusqu’ici y ont débarqué, hier.

Au programme de cette délocalisation exceptionnelle de la sphère de prise de décision étatique dans capitale de la région Sofia, il y a notamment, la célébration du 60e anniversaire de la naissance de la République. Comme il a été annoncé par le chef de l’État, une cérémonie se tiendra, ce jour, dans la commune rurale d’Anahidrano. Sise à 23 kilomètres d’Antsohihy, cette localité est le lieu de naissance de feu Philibert Tsira­nana, premier président de la République.

Au regard de la pléthore d’autorités politiques qui y assisteront, l’événement à Anahidrano sera, vraisemblablement, une cérémonie d’État et ne sera pas juste symbolique. En tout cas, pas pour les habitants. Certes, la journée d’aujourd’hui ne sera pas chômée, seulement, les habitants d’Antsohihy et de ses environs sont d’humeur festive.

Une ambiance de fête ressentie dès l’arrivée de la délégation présidentielle au tarmac de l’aéroport. Les rues, les balcons et les toits des maisons arborent fièrement le drapeau national.

À Anahidrano, notamment, toutes les habitations se sont parées des couleurs nationales. Sauf changement de programme, il y aura un dépôt de gerbes sur la stèle de l’ancien Président, qualifié de père de la République. Outre une allocution officielle du locataire d’Iavoloha, le coup d’envoi de projets d’infrastructures devrait être donné en cette occasion.

Conseil des gouverneurs

Cette journée s’annonce par ailleurs, comme une journée marathon pour les décideurs étatiques. Tout de suite après la cérémonie d’État à Anahidrano, en effet, la délégation retournera à Antsohihy où est prévue une série d’inau­gurations. Ce sera le cas du nouveau bâtiment de la Direction régionale de la Sécurité publique (DRSP).

Située juste à l’entrée de la capitale de la région Sofia, la nouvelle infrastructure de la police nationale a été comparée à une fleur embellissant la ville par le Président, lors d’une rencontre avec les autorités locales, hier. Outre la célébration de l’anniversaire de la République et les inaugurations, le séjour présidentiel et de sa suite à Antsohihy sera marqué par le premier conseil des gouverneurs. «

Le conseil des gouverneurs se fera tous les quarante cinq jours. Nous essayerons de faire en sorte qu’il se tienne à tour de rôle dans chaque région », déclare le président Andry Rajoelina, qui ajoute que les sièges de gouverneurs vacants seront bientôt complétés. Ce premier conseil des gouverneurs devrait être l’occasion pour le chef de l’Etat de définir ce qu’il attend de ces premiers responsables régionaux, leurs missions et attributions.

Cette première réunion pourrait, également, être une opportunité pour demander des comptes à chaque gouverneur. Chaque région bénéficie d’une enveloppe d’un milliard d’ariary. Les gouverneurs ont un cahier des charges précis concernant les projets auxquels cet argent devra être affecté.

Dès la nomination des premiers gouverneurs, Andry Rajoelina a souligné qu’ils sont soumis à un contrat de performance. Qu’il y aura des évaluations périodiques. Aussi, les moins performants ou les incompétents, seront-ils remplacés « sans état d’âme».

Un conseil des minis­tres délocalisé devrait, également, se tenir à Antsohihy. Comme annoncé par Andry Rajoelina, à Mananjary, dimanche, il devrait y être question du projet de texte portant création de la vingt troisième région. Hier, quelques membres du gouvernement n’ont pas été aperçus à Antsohihy, notamment, durant la réunion avec les autorités de la région Sofia, présidée par le chef de l’État. Christine Razana­mahasoa, présidente de l’Assemblée nationale assistera également à la célébration du 14 octobre.

Deux chefs d’institution seront, toutefois, absents. Il s’agit du président du Sénat et de celui de la Haute Cour Constitu­tionnelle (HCC).

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi