Social

Santé mentale – L’art thérapie appuie la guérison

Peindre devient une technique employée par un centre hospitalier pour guérir ses patients.

Pinceaux, des papiers de format A4, des tableaux prêts à être peints attendent les patients au sein du centre Hospitalier Saint Benoit Menni Imerintsia­tosika, tous les jours dès huit heures du matin, à 11 heures, mais également l’après-midi. Un loisir utilisé à des fins psychothérapeutiques pour les malades atteints de troubles mentaux. C’est là une technique innovante utilisée, actuellement, pour les patients au niveau de ce centre hospitalier. « L’art thérapie est une méthode adoptée pour éveiller le talent des malades afin de les appuyer vers la démarche de la guérison. Une personne atteinte de trouble mental ne peut pas être traitée comme une personne normale qui peut exprimer son ressenti. La peinture permet de s’affirmer », explique le Docteur Ando Christian Ramparany, Psychiatre et Coordonnateur au niveau du centre hospitalier. La séance de peinture ou de coloriage se fait à travers des groupes ou individuellement. « Pour procéder, nous entamons la journée par un temps de parole pour chacun, qui sera un moyen d’attirer l’attention. Les patients sont divisés dans des groupes dont le chef est également un patient. Le thème change à chaque séance », explique Sarah Issouf, Responsable en Art thérapie.

Ecourté

Peindre et guérir en même temps. La durée de l’hospitalisation est écourtée grace à cette technique. « La durée de l’hospitalisation d’une malade varie entre 30 jours et quelques mois », indique Loyola Raoelina, Directrice du centre hospitalier privé Saint-Benoit Menni. 40% des malades pris en charge au sein de ce centre sont atteints de
schizophrénie et les au­tres patients sont internés pour cause de toxicomanie ou abus de consommation de drogue 17%, épilepsie, dépression, en majorité. Associé aux traitements médicamenteux, l’art thérapie n’est utilisé que pour faciliter le séjour dans ce centre. « Les couleurs employées ont beaucoup de significations. Une couleur est associée à la qualité d’une personne. L’emploi d’une couleur vive signifie que la personne est en voie de guérison.

C’est le cas, par exemple, de la couleur violette qui signifie la maturité. Par contre lorsque le patient utilise la couleur noire, cela signifie qu’il y a un incompris dans la situation », décrit Narilala Hobinarindra, Étudiant en psychologie sociale et animateur au sein du centre hospitalier Saint Benoit Meni Imerintsiatosika. À travers les couleurs dans un tableau, par exemple, les médecins évaluent le degré de la maladie mais également l’évolution de la guérison.

« C’est le cas, par exemple, pour certains malades qui ne parlent pas, mais qui arrivent à évoluer à travers les séances d’art thérapie », enchaine-t-il. Cette technique est vivement recommandée non seulement aux patients atteints de troubles mentaux mais également aux personnes bien portantes.