Régions

RN12 – Farafangana : Sept passagers décèdent dans un accident

Sept passagers d’un taxi-brousse sont morts et six autres hospitalisés à cause d’un accident survenu samedi, sur la RN12, à Farafangana.

Horrible. Une fillette de 2 ans et demi, sa mère enceinte, une fille âgée d’environ 13 ans, un homme et sa femme, ainsi que deux autres personnes sont morts dans un terrible accident survenu samedi vers 11h, sur la RN12, à 37 km de Farafan­gana. Six autres individus, gravement blessés, ont été hospitalisés.

Le chauffeur et les trois derniers voyageurs s’en sont sortis avec de simples égratignures. Ils étaient, en tout, dix-sept personnes à bord du minibus de marque Mazda, un taxi-brousse reliant Sambava à Vangaindrano.

Hier, en fin de matinée, des gendarmes dirigés par le commandant de compagnie et celui de la brigade de la police de la route (BPR) étaient sur les lieux de l’acci­dent, dans la commune de Mahabo Managnivo, pour remonter le véhicule submergé dans la rivière.

Cette Mazda se dirigeait vers Vangaindrano. Après un virage, elle a croisé, sur un pont d’une hauteur de 6 à 10 mètres environ, un taxi-brousse de marque Mercedes Sprinter en direction de Fianarantsoa. Tous les deux auraient roulé dangereusement vite et c’était là qu’ils ont failli se télescoper, d’après les informations recueillies par un confrère local.

Verbalisés

« Le minibus a contourné l’autre. Puis, il a quitté la route, sauté le talus pour enfin s’envoler et plonger dans les eaux de la rivière », décrit-il.

La Mercedes, quant à elle, a réussi à s’immobiliser brusquement sur place. Ses passagers sont sortis indemnes. Une petite rayure a, tout de même, été constatée sur ce véhicule, selon les explications reçues.

Aux dernières nouvelles, les deux conducteurs sont verbalisés à la gendarmerie suite à ce drame coûtant la vie à sept personnes.

Sitôt avisés du sinistre, des collaborateurs du gouver­neur de la région, des représentants des ministères, ceux des députés, une association locale et un sénateur se sont serrés les coudes pour apporter des aides aux victimes. Ils se sont chargés des frais de soins des blessés, toujours sur leur lit d’hôpital, et du transport des défunts.

Le corps de la femme enceinte, ceux de sa fille et de la fillette qui les a accompagnées, étaient les derniers à être récupérés par leur famille, hier matin, à la morgue.