Accueil » A la une » Vols de cloches – Deux adjudants et un opérateur minier incarcérés
A la une Actualités Faits divers

Vols de cloches – Deux adjudants et un opérateur minier incarcérés

Neuf personnes dont deux gendarmes ainsi qu’un exploitant miniers ont été placés en détention préventive à Vangaindrano avant-hier, pour vol de cloches.

Le monde à l’envers, des éléments des forces de l’ordre incarcérés pour banditisme. Traduits devant le Parquet du tribunal à Vangaindrano avant-hier, pour vol de cloches d’église, neuf prévenus dont deux adjudants, en service au groupement de la gendarmerie de la région Androy, ainsi qu’un jeune opérateur économique, sont placés en détention préventive, à la maison centrale du district. Ces suspects jetés en prison, ont été pris en possession de quatre cloches dérobées. Un véhicule tout-terrain qu’ils ont utilisé est saisi.
À la lumière des informations communiquées, les incriminés notamment les deux gendarmes cités, se sont attirés la foudre du deuxième adjoint du commandement de la gendarmerie nationale, dont l’église de la localité d’où il est originaire, a été prise pour cible. D’ailleurs, ce général de brigade est fervent chrétien.
L’opérateur économique placé sous les verrous opère dans l’exploitation minière. L’affaire des cloches à Vangain­drano cloue du coup au pilori, un directeur territorial auprès du ministère des Mines. Des investigations révèlent que celui-ci serait l’un des partenaires en affaire de l’opérateur minier écroué, et se serait chargé de trouver le 4×4 immobilisé à Vangaindrano, lorsque le vol a tourné court.
L’exploitant minier en question a demandé à être escorté par des gendarmes, avant qu’il ne quitte Ambo­vombe Androy la semaine passée, pour lancer son périple à Vangaindrano. Les deux gradés du groupement de la gendarmerie de l’Androy, l’ont de ce fait accompagné, bien que ces derniers ne soient pas des éléments opérationnels, mais s’attellent plutôt aux affaires administratives.

INTER
Tape à l’œil, leur arrivée à Vangaindrano, a mis la puce à l’oreille des personnes sur place, qui, du coup, étaient sur leur garde. Aux petites heures, deux membres de cette prétendue équipe d’expéditionnaires, ont été capturés, alors qu’un vol de cloches venait d’être commis. Le fokonolona les a d’emblée, remis à la gendarmerie. Alors que ces deux premiers suspects étaient placés en garde à vue, les deux adjudants se sont fait prendre à leur propre jeu. Se faisant passer pour des personnes qui semblent ne rien à avoir dans cette histoire, les deux gradés se sont présentés à la gendarmerie, pour signifier aux enquêteurs que les deux hommes arrêtés leur doivent de l’argent, et qu’ils voudraient s’entretenir avec eux. N’ayant pas été dupes, les enquêteurs ont interpellé les deux gendarmes. Soumis au feu roulant des questions, les quatre suspects leur ont permis de remonter de fil en aiguille jusqu’aux cinq autres prévenus, dont un natif de la localité, mouillé dans cette histoire en tant que guide et éclaireur. Le chauffeur du tout-terrain s’est également fait cueillir.

Seth Andriamarohasina

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi