A la une Faits divers

Visite papale – Trois faux religieux arnaquent un grossiste

Trois imposteurs ont estampé deux cent cinquante sacs de riz à un grossiste, en août. Des provisions pour nourrir les pèlerins à l’occasion de la visite du Pape, selon eux.

Des profiteurs. Un faux prêtre et deux prétendues sœurs ont spolié deux cent cinquante sacs de riz, d’une valeur marchande de vingt millions d’ariary, à un grossiste de la capitale, le vendredi 16 août. Des denrées qu’ils disaient être nécessaires au ravitaillement des pèlerins venant des provinces, à l’occasion de la réception du Saint-Père. Tous les trois, correctement en tenue ecclésiastique, sont venus auprès du vendeur et l’ont persuadé qu’ils allaient acheter cette quantité urgente.

Cette affaire a rebondi à la police de la sûreté urbaine de Tananarive (SUT) qui a révélé l’arrestation du soi-disant religieux, à Analakely, et de ses deux complices acheteurs des butins. Les deux sœurs usurpatrices restent encore introuvables. Elles on t conduit un camion jusqu’au magasin pour embarquer ces riz une fois le marché conclu.

Cuisiné

Le « père » a amené avec lui le commerçant du côté de Faravohitra où il devrait chercher l’argent chez son supérieur pour le payer. À leur arrivée sur les lieux, il lui a dit d’attendre au portail puisqu’il allait récupérer la somme. Or, il a profité de cette occasion pour disparaître.

Le lendemain, soit le 17 août, la victime a déposé plainte à la SUT. Les enquêteurs n’ont pas, non plus, tardé à commencer toutes les recherches pour retrouver le trio arnaqueur. Ce n’est que le 12 septembre que la police est tombée sur le faux prêtre en plein centre-ville. Ce captif a été cuisiné dans les locaux du commissariat central où il a dénoncé deux présumés complices. Ces derniers se sont fait également arrêter.

« Cette prêtraille escroc a été localisée suite à une réquisition auprès d’un opérateur mobile. Il a déjà été impliqué dans une autre affaire d’expédition de migrantes à l’étrange r, faisan t vic time trois étudiantes d’Ankatso », explique le commissaire Pemba James Pizarre, chef de la SUT.

Le principal suspect et les receleurs seront livrés au Parquet, près du tribunal de première instance d’Antana­- narivo, dès que leur enquête sera clôturée. La filature se poursuit, quant aux deux coauteurs insaisissables, selon d’autres précisions.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter