A la une Politique

Communales – Des candidats de tous les horizons

Le délai de dépôt des dossiers de candidature aux communales s’est clôturé hier. Les profils des candidats sont variés.

Journalistes, artistes, anciens ministres et parlementaires, députés récemment élus et maires sortants sont parmi les concurrents pour la course aux communales du 27 novembre. La participation des journalistes, aussi bien dans la gestion des communes que dans les élections, est de coutume. Cela rappelle le cas de Penjy Randrianarisoa qui a dirigé pendant quatre ans la commune d’Ivato aéroport. D’autres sont élus aux législatives à l’instar de Fetra Rakotondrasoa et Fidèle Razara Pièrre. Cependant, quelques journalistes se sont enregistrés sur la liste des candidats aux communales dont Fernand Cello à Ilakaka et Patrick Andriamahefa à Sabotsy Namehana.

Dans les rangs des artistes, Alban Faniry Rakotoarison de son nom de scène Gangstabab et Nantenaina, le chanteur originaire de Toamasina figurent parmi la liste provisoire des candidats. En outre, les ministres et députés en activité ont choisi de se rapprocher de la population. Récemment nommé au sein du gouvernement, Naina Andriantsi tohaina, le ministre des Affaires étrangères devra sûrement céder sa place d’ici peu pour briguer un poste électif à la mairie d’Antananarivo. Pareil cas dans la capitale de Betsimisaraka où le député Roland Ratsiraka a préféré reconquérir la mairie de Toamasina pour les prochaines élections.

élection ouverte à tous

Toutefois, pour les élections du 27 novembre, nombreux sont les maires qui n’ont pas renouvelé leur candidature. Lalao Ravalomanana, maire sortante d’Antananarivo ne sera pas partante. Le maire d’Antsirabe I Paul Razanakolona et Christin Razafinimanana, le président de délégation spéciale de la commune urbaine de Toamasina se sont également abstenus à la course. Tandis que trois maires de grandes villes tentent, désormais, de se fixer à leur siège à l’instar de Irma Harilalaina Juliandre élue à J Fianarantsoa, Mokhtar Salim Andriatomanga à Mahajanga ainsi que Jean Luc Djavozara à Antsiranana. Pour Toliara, une rude bataille attend les candidats afin de déterminer le successeur du maire Jean Rabehaja qui est élu aux législatives.

Déposer le dossier auprès de l’Organe de vérification et d’enregistrement des candidatures (OVEC) est le premier pas pour se présenter aux élections. La démarche exige la constitution des documents requis auprès de différents services administratifs. Les textes électoraux en vigueur n’imposent aucune autre condition au niveau intellectuel ou d’autres critères pour l’élection des maires ainsi que les conseillers municipaux et communaux et s’ouvrent à tous les citoyens. Ainsi, le profil des candidats maires dans certaines circonscriptions est presque connu. Bien que les prétendants se soient présentés aux élections sous la bannière des couleurs politiques ou à titre indépendant, chacun a sa qualité et son expérience dans différents domaines.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter