Social

Changement climatique – Plusieurs cyclones tropicaux intenses en vue

Pas un mais des cyclones tropicaux intenses prévus. «Nous devrions nous attendre à des phénomènes extrêmes, à chaque saison cyclonique», selon Nirivololona Raholijao, directeur général de la Météorologie auprès du ministère des Transports, du tourisme et de la météorologie. Cette intensité des cyclones fait partie de l’impact des changements climatiques, auxquels Madagascar est très vulnérable. C’était à l’hôtel Panorama à Andrainarivo, hier, dans le cadre de l’atelier de présentation des nouvelles projections climatiques de Madagascar, en 2030 et 2080. Selon la projection des tendances climatiques et les futurs changements climatiques, « La fréquence des cyclones tropicaux ne devrait pas beaucoup changer, alors que les cyclones tropicaux intenses devraient augmenter ». Cette projection souligne, par ailleurs, une baisse de précipitations de 5,1 millimètre, sur les Hautes Terres centrales, en 2030, et la hausse de 1,2°C de la température maximale et la baisse de 1,2°C de la température minimale.

Il est temps pour Madagascar de renforcer ses aptitudes à faire face aux aléas naturels. La saison précédente, Madagascar a eu beaucoup de chance de ne pas avoir été balayé par le puissant cyclone Idai, qui a fait des milliers de victimes au Mozambique. Nirivololona Raholijao insiste sur la nécessité de la culture d’évacuation. « Madagascar doit disposer de site d’hébergement permanent pour accueillir les sinistrés. Il n’est plus possible d’utiliser les bâtiments scolaires», souligne-t-elle.