Accueil » Chronique » Madagascar bashing par inexactitudes, exagérations et amalgames
Chronique

Madagascar bashing par inexactitudes, exagérations et amalgames

En janvier 2015, Fox News («chaîne américaine ultra-conservatrice» en disait LCI ou même Le Figaro, «réputée très droitière» commentait France Info) comparait les banlieues françaises avec l’Irak d’Al-qaïda: 751 «no-go-zones» seraient aux mains des islamistes en France racontait alors Nolan Peterson, un vétéran de l’armée américaine.

«Fox News encore pire que d’habitude» tranchait le Nouvel Obs. Invoquant les «inexactitudes ou exagérations» (Libération), «sentationnalisme et amalgames» (Le Monde), les médias français, dans un bel ensemble, avaient explicité les ZUS (zones urbaines justement «sensibles»), qui ont disparu depuis le 1er janvier 2015 comme précisait Ouest-France.

Inexactitudes et exagérations, sensationnalisme et amalgames, que, Tananarivien, je peux également reprocher à TV5 Monde pour son sujet sur la Haute Ville d’Antananarivo. En fait, dans la série «Mon quartier d’été», une halte à Andohalo et au Farihin-dRasahala. Quand on entend qu’Andohalo mêlait «sexe et politique» et que des «orgies géantes» y avaient été organisées par les souverains, on a plus envie d’entendre un historien ou une anthropologue plutôt qu’un vendeur de beignets, fût-il «une véritable institution».

Au lac d’altitude dite de Rasahala, TV5 a tendu le micro à l’original du quartier fier de son lit offert par Jean Laborde (décédé en 1878) à son grand-père… Pour épicer un peu plus le propos, l’invité a également rapporté que le rongony, tabac local, alimentait les réflexions stratégiques du roi et de ses conseillers.

Un jour, il faudra à notre Ministère des Affaires avec l’Étranger contredire systématiquement les «inexactitudes, exagérations et amalgames» que les médias internationaux racontent sur Madagascar.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi