Accueil » Social » Etude à l’étranger – Des étudiants bloqués à Madagascar
Social

Etude à l’étranger – Des étudiants bloqués à Madagascar

Des étudiants Malgaches qui prévoient de poursuivre leurs études à l’étranger, pour l’année universitaire suivante qui commence au mois de septembre, se préoccupent de leur départ. Ils sont bloqués à Madagascar, alors qu’ils devraient déjà se trouver à l’étranger, pour préparer leur rentrée et terminer leur installation. Leur visa étudiant n’est pas encore délivré. Les plaintes des victimes pullulent sur les réseaux sociaux.

«Nous demeurons dans l’inconnu et dans l’inquiétude la plus totale depuis notre dépôt de demande de visa étudiant pour la France, il y a maintenant plus de quinze jours. Nos camarades de classe de nationalité française ont déjà été rapatriés et ont déjà fini leur installation. De fait, il est assez frustrant de voir nos amis français, ayant partagé des moments en cours avec nous déjà installés, tandis que nous demeurons toujours dans l’attente interminable d’une réponse », témoigne un nouveau bachelier qui s’est inscrit dans une université française.

Plusieurs étudiants auraient déjà déposé leurs dossiers de demande de visa au centre TLS-contact, depuis le mois de juillet, mais n’auraient pas encore obtenu de réponse. Dans un mail qu’un étudiant nous a transmis, le Consulat général de France à Antananarivo explique: « nous n’avons pas encore l’autorisation de délivrer des visas aux étudiants malgaches (et de tous ceux provenant de pays où l’épidémie n’est pas maîtrisée). Votre visa sera délivré dès que nous aurons cette autorisation ».

Une source auprès de l’ambassade de France dément cette information. « Ce n’est pas ça le problème. Le problème, mais comme on est en confinement, le centre TLS-contact n’est ouvert que deux matinées par semaine. Cela complique la prise de rendez-vous. Ils sont presque tous complets », explique-telle. Elle précise qu’il n’y a pas de problème dans la délivrance de visa d’installation pour les personnes qui viennent travailler en France ou celles qui viennent pour les études.

Pas plus tard que mercredi, les diplomates européens au Maroc ont affirmé que les Marocains résidents en Europe, les étudiants qui y poursuivent leurs études ainsi que ceux nouvellement inscrits, pourront accéder au territoire européen, alors que l’épidémie de coronavirus fait plus de victime en Maroc qu’à Madagascar, avec plus de mille nouveaux cas confirmés et plusieurs décès, ces derniers jours.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi