Economie

Rocade Nord-Est : Retard d’indemnisation de certains expropriés

Les travaux de construction de la rocade Est et Nord Est inquiète les riverains concernés qui ont été dépossédés de leurs maisons et terrains.

Affectés par le projet de construction de la rocade Nord-Est et Est, les propriétaires de maison et terrain traversés par l’infrastructure routière ont exprimé leur désarroi hier à Nanisana lors de la présentation publique des avancements des travaux. Cette présentation a pour objectif de faciliter l’adhésion de toutes les parties prenantes aux différentes spécificités et enjeux du projet, notamment à celui du cadre de la libération d’emprise. Les solutions que ce projet apportera à l’Agglomération d’Antananarivo en termes de trafic urbain ont été notamment développées par les différents responsables. Cependant, malgré les argumentations avancées par les autorités en charge du projet, la plupart des personnes affectées par le projet (PAPs) reste septiques par rapport à certaines anomalies comme les changements des conditions d’expropriation ou encore la lenteur des procédures concernant leurs indemnisations qui doivent être prises en charge par l’Etat. « Certains d’entre nous ont accepté les conditions d’expropriation sans contestation aucune. Pourtant la plupart, jusqu’à présent n’ont perçu les primes de déménagement annoncés à la base. Pour notre cas en particulier, nous rencontrons toujours des difficultés à accéder au reste de notre propriété jusqu’à présent pour des raisons de sécurité sur le chantier alors que nous devons impérativement reconstruire notre maison sans quoi nous serons sans domicile » déplore Odette Rasoambolanoro. A la fin du mois de juin 2019, sur les vingt milliards ariary alloués par l’Etat pour l’indemnisation des PAPs, 55% ont été décaissés. 99% des constructions, cultures et pertes d’activités ont été payées. Une centaine de dossiers ont été traités au niveau des Services en charge de la propriété foncière et de l’expropriation, cent un sur les cinq cent sept parcelles concernées ont été payées soit un taux de 20% seulement d’indemnisés sur les propriétaires de terrains, dont cent-vingt-sept dossiers déjà déposés au niveau du trésor public.

Accélération

Actuellement, le projet est à environ 35% d’avancement. « À cause de nombreuses anomalies dans les dossiers déposés pour requête d’indemnisation, les procédures ont dû être interrompues temporairement. Il nous aura fallu près de neuf mois pour vérifier et rectifier les états des sommes déclarées pour paiement au trésor et deux autres mois pour l’approbation finale de ces sommes. Ce qui explique ces retards de paiement » explique Holiarisata Rasoariniaina de l’Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public et d’Aménagement. D’un coût total de soixante-deux millions d’euros, ce projet est soutenu par l’Agence Française de Développement (AFD) à hauteur de vingt-quatre millions d’euros et par la Banque européenne d’investissement (BEI) pour vingt-huit millions d’euros. L’Union européenne finance la maîtrise d’œuvre dans le cadre de la Facilité pour l’investissement en Afrique. L’État malgache finance, et s’occupe ainsi des compensations à la population. « Raison pour laquelle, à travers les services des domaines, le ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics a mis en place une collaboration avec le ministère de la Justice et les entités chargées de l’accompagnement social et foncier des PAPs. Ce partenariat s’attèle à la facilitation de nombreuses procédures, comme celle de la gestion des indemnisations des personnes dont les parcelles font l’objet de succession. L’appui au montage des dossiers des PAPs est le prérequis pour le paiement des indemnisations. Cette mise en cohésion de tous contribuera à la finalisation du projet Rocade Nord-Est et Est qui pourra à terme contribuer à désengorger la circulation au niveau de l’agglomération d’Antananarivo », conclut Hajo Andrianainarivelo, ministre de l’Aménagement du Territoire.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter