Océan indien

Maurice : Air Mauritius dévoilera en décembre sa nouvelle flotte régionale

Le 25 juillet dernier se tenait l’assemblée générale des actionnaires d’Air Mauritius. En juin dernier, la compagnie nationale mauricienne annonçait 21,7 millions euros de perte entre le1er avril 2018 et le 31 mars 2019. Ses coûts ont augmenté de 37,6% pour atteindre 502 millions d’euros. En février dernier Air Mauritius confiait au cabinet indien Centre for Asia Pacific Aviation (CAPA) une étude afin de refondre son modèle économique.

Les préconisations du CAPA ont été dévoilées lors de l’assemblée générale du 25 juillet. Il préconise une diversification des services afin d’absorber les fluctuations du prix du kérosène. Air Mauritius devra s’engager dans d’autres activités liés à l’aéronautique comme elle l’a déjà en prenant 20% du capital de Mauritius duty paradise. Le CAPA recommande également une simplification du réseau et des fréquences avec une réorientation et un renforcement des forces de ventes et de distribution.

Fragile financièrement, Air Mauritius ne peut faire l’impasse sur une refonte de sa flotte. Elle doit impérativement intégrer des appareils plus performants et offrant un nombre de sièges inférieur afin d’offrir plus de fréquences sur les destinations choisies afin d’en faire des hubs robustes. La compagnie nationale mauricienne a entamé des négociations avec des partenaires stratégiques afin qu’ils prennent le relais pour acheminer les clients amenés par Air Mauritius sur leurs propres réseaux.

En l’espace de quelques mois, la compagnie a intégré à marche forcée dans sa flotte deux A350 et deux A330neo. Deux autres A350 devaient lui être livrés. Au travers d’une société leasing japonaise et d’un financement assuré par la HSBC et le Crédit Agricole les deux appareils seront finalement loués à la South African Airways. Les deux A350 900 loués pour trois ans remplaceront dans sa flotte deux A340 600. Ils lui seront livrés avant la fin de l’année et seront exploités sur la ligne sans escale Johannesbourg – New-York.

Pour son réseau régional, Air Mauritius doit remplacer deux Airbus A319 vieux de 15 et 17 ans et trois ATR72. La priorité est le remplacement des A319. Air Mauritius a écarté le Boeing 737max. Les choix devrait se faire entre les Airbus A320 et A321neo ou l’A220, déjà choisi par Air Austral, ou l’E-190E2 du brésilien Embraer. Ce dernier qui avait fait un vol de démonstration en juillet 2018 à Plaisance est donné favori. Le choix d’Air Mauritius devrait être dévoilé en décembre prochain. Les ATR72 eux seront remplacés d’ici trois ans.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter