Social

Fortification alimentaire : Une norme de farine infantile présentée

Le basculement vers l’intégration des micronutriments dans les aliments avance. Une norme sur la farine infantile a été présentée officiellement par un comité technique de normalisation, lors de la première assemblée générale dirigée par l’Alliance nationale pour la fortification alimentaire (ANFA), hier à l’hôtel Panorama.

L’enrichissement de la farine et autres produits de grande consommation figure dans la liste des initiatives de l’ANFA. Ce travail est le fruit des recherches du Bureau des normes de Madagascar avec l’appui de l’Union européenne avec le Gret. Il s’agit d’un cadrage référentiel pour les farines infantiles fortifiées ou non, destinées à la consommation des enfants à partir de l’âge de six mois.
Cette norme vise à assurer la qualité de la farine enrichie en micronutriments, surtout sur les plans nutritionnel et microbiologique, a-t-on rapporté dans un communiqué. Après la redynamisation de l’iodation et la fluorisation de sel, plusieurs aliments de base seront enrichis de micronutriment. L’intégration de ce dernier vise à réduire le taux de malnutrition.

Selon le Pr Julio Rakotonirina, ministre de la Santé publique, la carence en micronutriments est l’un des facteurs de la malnutrition. Différents acteurs et ministères ont eu aussi pour tâche de valider des feuilles de route pour les commissions qui définiront les orientations stratégiques, ainsi que toutes les activités pertinentes.