Politique

Communales : La convocation des électeurs pour bientôt

La CENI publiera un nouveau calendrier des communales, ce jour. Un programme qui devrait être adoubé incessamment par le gouvernement.

Rendez-vous en novembre. La Commission électorale nationale indépendante (CENI), tient une conférence de presse, aujourd’hui. Elle y annoncera une nouvelle proposition de chronogramme pour les élections communales. Sauf nouveau revirement, le gouvernement procèdera à la convocation des électeurs suivant le calendrier proposé, ce jour, peu de temps après sa notification officielle par la CENI.

Selon les informations, la Commission électorale a été saisie par le gouvernement, hier en début de journée, afin de proposer un calendrier pour les élections communales. Le nouveau chronogramme a été décidé en fin de matinée. Dès l’après-midi, une réunion entre la CENI, le ministère des Finances et le ministère des l’Intérieur s’est tenu dans les locaux de l’entité chargée de l’organisation des élections, à Alarobia.

Les conditions financières et techniques de l’organisation des communales, suivant le calendrier proposé par la CENI a été au menu de la réunion d’Alarobia. « Il n’y a rien à craindre sur le volet technique et financier. Tout est bon », confie une source avisée. Tel qu’il chuchotait depuis quelques jours, les communales devront se tenir en novembre. « La prescription légale selon laquelle le vote doit se tenir en saison sèche sera respectée », ajoute la source.

27 novembre ?

La loi sur le régime général des élections et des référendums impose, en effet, que sauf cas de force majeure prononcée par une juridiction compétente, « le scrutin doit se tenir en saison sèche de l’année, entre le 31 mai et 30 novembre ». Une source informée avait glissé la date du 27 novembre, la semaine dernière. Reste à savoir si la Commission électorale s’y tiendra. A l’instar des deux tours de la présidentielle, ce sera un mercredi.

L’expérience des élections législatives qui se sont tenues un lundi, pourraient amener les décideurs à ne plus organiser à un jour proche du week-end. La députation a, en effet, atteint un triste record d’abstention. En marge de la cérémonie d’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, lundi, Christian Ntsay, Premier ministre, a déclaré qu’« élever le taux de participation aux élections est le souci de l’Etat ».

Après la prestation de serment du nouveau directeur général du Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO), le 6 août, Andry Rajoelina, président de la République, au sujet des communales, a déclaré qu’il allait demander l’avis du ministre de l’Intérieur et de la CENI. Une source gouvernementale a indiqué que le sujet a été discuté en conseil des ministres, du lendemain de cet événement.

En saisissant officiellement la Commission électorale pour proposer un calendrier, l’Exécutif a donc, décidé à organiser les communales, cette année. La conférence de presse de la CENI, ce jour, sera suivie d’une notification officielle du gouvernement. Il ne restera plus à ce dernier qu’à convoquer les électeurs pour confirmer le chronogramme proposé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter