Social

Campagne de vaccination : Des parents refusent à faire vacciner leurs enfants

Méfiance. Des cas de refus se sont produits durant les deux jours de la vaccination anti-poliomyélite. « La répétition des vaccinations a suscité des doutes auprès de quelques parents qui ont refusé catégoriquement la vaccination de leurs enfants », explique le Dr Lantonirina Randriary, médecin inspecteur à Antananarivo.

Les réticences se sont toujours manifestées lors des descentes des mobilisateurs et des vaccinateurs auprès des écoles privées. « Des parents ont demandé à exclure leurs enfants de la liste. Pour la vague d’aujourd’hui (ndlr : hier), plus de 25% nous ont avisé, dès qu’ils ont pris connaissance de la campagne, pour que leurs enfants soit retiré de la liste de ceux à vacciner. Ils se sont justifiés en invoquant les effets secondaires », témoigne Vero, directrice d’un établissement scolaire.

C’est le même cas de refus pour la vaccination dans les lieux publics. « Je ne suis pas d’accord sur le fait d’effectuer la vaccination dans les lieux où plusieurs personnes passent. De plus, l’hygiène est à discuter », affirme une mère de famille. Le médecin inspecteur a, en effet, apporté une explication sur ce fait. « Certains parents qui ont fait vacciner leurs enfants sont ceux qui ont les plus manifesté le refus. Or cette campagne de vaccination anti-poliomyélite sert à renforcer le système immunitaire de l’enfant, contrairement à ce que la plupart des parents pensent », explique-t-il.

Des millions à vacciner

Pour la première journée, environ 30% des prévisions ont été obtenues pour la capitale. « Vu l’insalubrité qui règne dans la capitale, à cause des mauvaises habitudes comme la défécation en plein air, il est plus que primordial de faire vacciner tous les enfants de moins de cinq ans », indique le Dr Lantonirina Randriary. En effet, elle favorise la propagation de la poliomyélite et ceux qui ne sont pas vaccinés sont les plus exposés par cette maladie entrainant une paralysie.

La vaccination dans le cadre de cette quinzième campagne est effectuée sur deux millions cinq cent mille enfants dans cinquante-cinq districts et dix régions. Madagascar ayant obtenu le label « Polio free » doit continuer sur cette lancée pour éradiquer complétement cette maladie. Actuellement, le taux à atteindre durant les trois jours est de 95% d’enfants vaccinés.