Régions

Alaotra : Vers un tourisme rural et culturel

La région Alaotra-Mangoro s’efforce de mettre en valeur ses sites touristiques. Une formation en faveur des acteurs concernés a été initiée dans ce sens.

Améliorer l’offre touristique. Une formation à l’intention des opérateurs a été organisée à Ambatondrazaka par la Direction régionale des Transports, du tourisme et de la météorologie, le mardi 30 juillet.

Ce genre de formation, dont celle destinée aux artisans, entre dans le cadre du partenariat entre la direction et la coopération décentralisée de l’Ille-et-Vilaine (France) et la région Alaotra-Mangoro. Ainsi, pour inciter les initiatives de développement touristique, des formations des acteurs locaux sont organisées dans les sites potentiels autour du lac Alaotra, dont ceux à Antsirika, à Imerimandroso et à Anororo. Elles contribuent à l’atteinte de l’objectif du ministère de tutelle dans la diversification des offres touristiques tout en rendant plus méthodiques et encore plus performants les acteurs.

En général, les objectifs de l’année 2019 comprennent huit grands points visant à mettre en action un encadrement basé sur une activité de direction, de contrôle ou de surveillance. Plus précisément, il s’agit de la promotion du tourisme durable, la promotion des villages culturels, la mise en place d’un système d’information touristique régional, les organisations des formations des hôteliers et restaurateurs, l’évaluation et les renforcements de capacité des guides touristiques en exercice, l’appui ainsi que l’accompagnement technique et financier des associations des artisans.

Mystère

« Parmi les sites offrant une très belle opportunité aux visiteurs de mieux connaître l’Alaotra, figure en premier lieu le lac Antsirika. Se trouvant dans une zone un peu mystérieuse, il pourrait être choisi pour constituer une base de données des énigmes de l’histoire de la partie sud-est de l’Alaotra », se réjouit une personne de nationalité étrangère, un peu connaisseur de la zone.

« Alaotra n’est pas seulement le célèbre grand lac du pays, mais c’est également tout un ensemble de la majeure partie centrale de la région Alaotra-Mangoro. Il appartient à tous les acteurs de tout mettre en valeur pour promouvoir le tourisme dans cette partie de Madagascar », a-t-elle rajouté.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter