Accueil » Social » Education dans la contexte de la covid-19 – Madagascar mise sur la continuité pédagogique
Social

Education dans la contexte de la covid-19 – Madagascar mise sur la continuité pédagogique

La continuité pédagogique tout en améliorant la qualité de l’éducation. C’est le défi que Madagascar s’est lancé malgré le contexte de la crise sanitaire, selon les explications de Marie Michelle Sahondrarimalala, ministre de l’éducation nationale, durant la réunion mondiale sur l’éducation.

Initiée par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), cette réunion par visioconférence vise à promouvoir l’éducation de tous dans un milieu égal, inclusif, accessible, «afin de répondre à l’amplification alarmante de la crise mondiale de l’apprentissage dans le contexte de la pandémie de la Covid-19». Il a été question, notamment, de partage du vécu de chaque état participant, au plus fort de la crise sanitaire.

La ministre Sahondrari­malala a, ainsi, expliqué que pour Madagascar, le but a d’abord été la continuité pédagogique par le biais de différents canaux. Il y a eu la distribution de livrets d’apprentissage, de manuels scolaires, ou encore, la vulgarisation de l’apprentissage à distance par le biais d’émissions audiovisuelles, ou l’usage d’appareils distribués aux élèves.

Marie Michelle Sahondra­rimalala a, du reste, souligné les actions pour, en parallèle, améliorer la qualité et l’accès à l’éducation. Il y a, notamment, la formation des enseignants et la gratuité de l’accès à l’éducation de base. Une hausse du taux d’accès à l’éducation est constatée, affirme la ministre. Il y a, par ailleurs, la vulgarisation de nouveaux manuels scolaires et la construction de nouveaux établissements et de nouvelles salles de classe.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter