Accueil » Social » Prestation – Un nouveau service de livraison en ville
Social

Prestation – Un nouveau service de livraison en ville

La longue période de confinement ne signifie pas forcément blocage. Elle peut devenir une opportunité pour ceux qui ont une vision et des projets personnels… C’est le cas de Fanny Ralaiari­son qui vient de lancer un nouveau service de livraison de légumes en ville. « Les gens, pour la plupart, ne veulent plus sortir. Je saisis cette opportunité pour rendre service aux autres en allégeant leurs difficultés au quotidien en matière de ravitaillement en légumes frais et produits de première nécessité. Quand je l’ai publié sur Facebook, beaucoup s’y sont intéressés », lance-t-elle.

La jeune femme déploie trois bicyclettes et une moto pour assurer la livraison des produits en ville et en périphérie à raison de 2 000 et 5 000 ariary selon la distance de l’itinéraire. « Jusque-là, nous avons livré dans des communes rurales comme Fenoarivo, Amboanjobe et Ambohidra­trimo », poursuit-elle.

Les clients intéressés passent leur commande la veille. Le prestataire fait le devis et envoie une facture proforma aux clients qui confirment par la suite. Le lendemain, Fanny Ralaiarison fait les courses à Andravoahangy ou à Anosibe et commence la distribution.

La jeune femme simplifie les choses, elle accepte le mode de paiement en espèces et le transfert en mobile banking. « Je m’adapte à ce qui convient aux clients. Peu importe la quantité de légumes et d’autres produits qu’un client commande, nous livrons », rajoute-t-elle.

Les bikers se chargent de la livraison en ville tandis que le motard dessert les zones éloignées. En moyenne, le prestataire livre sept à douze ménages par jour. La jeune femme fixe le kilo des pommes de terre et celui des carottes à 1 500 ariary, celui des oignons, des tomates et du haricot vert à 2 500 ariary. Ceux qui veulent passer commande peuvent contacter Chloé Manou sur la plateforme Facebook.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi